Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Mario Isola (Pirelli) détaille le circuit Paul-Ricard

Pirelli Grand Prix de France Formule 1 2019

Le Grand Prix de France de Formule 1 se dispute ce week-end. Une épreuve importante pour Pirelli, puisqu’un tiers du circuit a été resurfacé.

Les Formule 1 vont gouter au bitume du Sud de la France ce week-end. Sur un circuit Paul-Ricard resurfacé au tiers, Pirelli va apporter un composé de gommes globalement medium. Les C2 (dans le rôle des pneus durs), C3 (mediums ce week-end) et C4 (tendres, pour leur part) seront en effet de la partie.

Car si le Paul-Ricard a un nouveau goudron, ce dernier reste néanmoins très lisse. De ce fait, les pneus ne s’usent pas trop. Avec des gommes un tantinet plus dures que l’an passé, les pilotes pourront, de plus, attaquer. C’est ce qu’explique Mario Isola, l’homme à la tête des programmes F1 et course chez Pirelli :

« Notre choix de pneus est un peu plus conservateur que les soft, supersoft et ultrasoft apportés en 2018, d’autant que le supersoft n’est plus présent dans notre gamme 2019. En conséquence, les pilotes seront aptes à attaquer du début à la fin de chaque relais. »

La température, principale ennemie des pneus Pirelli

Si la principale inquiétude ne réside pas dans l’abrasion avec la piste, la température risque de poser plus problème. Le climat est chaud dans le Sud de la France et ne pas surchauffer les pneus s’annonce compliqué. D’autant que les équipes et Pirelli ne connaissent pas beaucoup le tracé, malgré divers essais :

« Comme avec Barcelone et Silverstone, nous utiliserons des pneus plus fins, pour pouvoir faire des comparaisons avec l’an passé. Même si une partie de la piste a été resurfacée, les caractéristiques ne devraient pas faire trop de différence. Mais les équipes n’ont pas beaucoup de données, étant donné que nous ne venons ici que pour la seconde fois, donc nous allons voir beaucoup d’apprentissage. Nous avons déjà utilisé le Paul-Ricard pour des essais cette année, mais mais c’était sur une version courte du circuit. »

Circuit opposé au Canada, le Paul-Ricard est un tracé ou les forces latérales sont beaucoup plus importantes que les tractions et freinages. L’an passé, cela n’avait pas empêché Lewis Hamilton de s’imposer avec une stratégie à un seul arrêt. Découvrez d’ailleurs les choix de pneus des pilotes ici. Le Grand Prix de France se déroulera ce week-end, du 21 au 23 juin.

https://twitter.com/pirellisport/status/1140593510392967168

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR