Le Mag Sport Auto

Formule 1 : McLaren en difficulté au Canada

McLaren Sainz 2019

Arrivée au Grand Prix Canada en 4ème force solide du plateau, McLaren a vécu d’une course compliquée. Son avance au championnat Constructeurs se réduit.

La week-end de course s’annonçait bien pour McLaren. Constamment aux alentours du top10 en essais libres, les deux voitures réussissaient de belles performances. Sainz, notamment, poussait sa monoplace jusqu’à un superbe 4ème rang en EL2.

Les qualifications confirmaient cette forme des anglaises, les deux pilotes rentrant en Q3 pour la 3ème fois de la saison (après Bahreïn et l’Azerbaïdjan). Seules déceptions, ne pas avoir battu les deux Renault, de Ricciardo et Hülkenberg et 3 places de pénalité pour Sainz, coupable d’avoir gêné Albon.

Tout s’écroule en course pour McLaren

Mais McLaren pouvait espérer faire un beau résultat en course. Les objectifs étaient clairs, rattraper les monoplaces jaunes devant eux. Un programme qui n’allait pas être simple du tout.

Dès le début de course, Norris protégeait en effet plus sa position qu’il n’attaquait. L’anglais, en pneus soft, était capable de contenir Verstappen, qualifié derrière lui en medium. Et malgré des erreurs pour la McLaren et des attaques de la Red Bull, Norris ne fatiguait pas, résistant au néerlandais.

Verstappen finissant néanmoins par avoir raison de lui. Désormais 8ème, Norris s’arrêtait à cette position peu après, suite à une rupture de sa suspension arrière droite. Impossible de rentrer aux stands, il abandonnait au tour 9.

Sainz vivait également un début de course extrêmement compliqué. Parti 11ème, il était contraint de s’arrêter à la fin du tour 3 à cause d’un tear-off bloqué dans ses écope de frein, les empêchant de refroidir. Conséquence, McLaren tentait un pari en le passant en gommes dures avec l’objectif d’aller au bout de la course. Il restait alors 67 tours à parcourir.

Et le pari allait être payant… près de 60 tours durant. Dans le top10 jusqu’à quelques kilomètres de l’arrivée, Sainz ne pouvait résister à Stroll, puis Kvyat dans les dernières boucles.

Dommage pour l’équipe, car ces quelques points auraient pu constituer une ressource importante pour contrer Renault. L’équipe française n’a en effet pour une fois pas tremblé, prenant les 6ème et 7ème places de meilleur des autres.

L’écart fond au championnat Constructeurs

De ce fait, si McLaren garde sa 4ème place au championnat Constructeurs, l’écart se réduit subitement à 2 points d’avance sur le 5ème, désormais Renault. Les anglais possèdent actuellement 30 points, contre 28 aux français.

Il y a également deux points d’écart au championnat Pilotes entre Sainz, 7ème avec 18 unités et Ricciardo, 8ème avec 16. Norris et Hülkenberg, respectivement 12ème et 13ème, possèdent, eux, 12 points. La prochaine manche, qui se déroulera en France, sur le circuit Paul-Ricard, devrait être plus compliquée pour les groupes propulseurs Renault, en délicatesse en ligne droite. De précieux points doivent pourtant être pris.

https://twitter.com/McLarenF1/status/1138489892525215745

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR