Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Montréal, lieu de rédemption pour R. Grosjean ?

formule 1 Montréal

Historiquement, le Grand-Prix du Canada a tendance à sourire aux pilotes tricolores. Du moins, en matière de performance pure. Normal, ce dernier ayant lieu en terrain « familial », puisque se déroulant au Québec. L’édition 2018 permettra-t-elle à Romain Grosjean de lancer, enfin, sa saison ?

Grosjean : un top six juste avant la course à domicile ?

Le circuit Gilles Villeneuve, pour Romain Grosjean, c’est avant-tout l’un de ses meilleurs souvenirs en Formule 1. En effet, c’est sur cette piste que le Français a décroché son meilleur résultat dans la discipline (2ème), au volant d’une Lotus, en 2012. Mais bien évidemment, cette saison, avec une Haas, il sera difficile d’égaler cette prestation. Quoique, avec la sortie de la voiture de sécurité, régulière au Canada, tout est toujours possible…

D’autant que les concurrents directs de l’écurie américaine seront tous, sur le papier, désavantagés sur ce tracé. Car face au moteur Ferrari, réputé très puissant, les Toro Rosso Honda et autres Renault/Mclaren devraient être en grande difficulté, surtout dans la grande ligne droite. Force India ? L’écurie indienne vient de subir un lourd revers, suite à l’annonce officielle de Mercedes, qui vient de révéler qu’elle n’apporterait pas d’évolution moteur sur cette piste, en raison d’une alerte côté fiabilité.

Ajoutons-y les multiples places de pénalité dont sera victime Daniel Ricciardo (après l’incident survenu à Monaco, en course) et nous pourrions voir apparaître les deux Haas aux 6ème et 7ème places sur la grille de départ. Du moins, si tout se passe bien pour l’ensemble de l’équipe, ce qui est loin d’être acquis dans une structure encore « verte » en Formule 1. Néanmoins, sur le papier, il y a un gros coup à jouer…

Ainsi, dans le clan tricolore, Romain Grosjean incarnera probablement la meilleure chance française bien qu’Esteban Ocon soit à surveiller, malgré son « handicap » moteur. L’an passé en effet, le pilote Force India était resté aux avant-postes un long moment, avant que son coéquipier ne ruine sa course. Mais sur le papier, Haas a les moyens d’être devant, avec un Grosjean toujours performant à Montréal. Souhaitons-lui que ce Grand-Prix lui permette, enfin, de se remettre en selle pour laisser derrière lui sa traversée du désert. A deux semaines du G.P de France, il va sans dire qu’une belle prestation d’ensemble de nos représentants serait la bienvenue !

Formule 1 : Jean Alesi, retour sur sa carrière F1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR