Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Esteban Ocon, 3e pilote Renault, signe en DTM

De la Formule 1 et du DTM en 2016 pour Ocon

La carrière du pilote Français Esteban Ocon s’accélère ces dernières semaines, juste retour des choses pour celui qui avait enchaîné un titre en Euro F3 (2014) puis en GP3, la saison passée. Il l’avait annoncé quelques jours auparavant, sa préférence allait vers le DTM dans l’optique de la poursuite de sa carrière, son souhait vient de se réaliser ! Ocon pilotera, en effet, une Mercedes, dans le championnat allemand, profitant du départ de Pascal Wehrlein vers Manor, en Formule 1.

Formule 1 et DTM pour Ocon cette saison

Déjà nommé pilote d’essai et de réserve de l’écurie Renault F1, Esteban Ocon reste néanmoins dans le giron de Mercedes, qui a choisi de lui offrir un volant en DTM cette saison. De quoi rester en activité en plus de ses fonctions de réserviste chez le constructeur tricolore, en participant à un championnat extrêmement relevé et faisant parfois office de rampe de lancement vers la Formule 1 (Paul Di Resta, Christian Albers, Pascal Wehrlein).

Une saison qui pourrait être décisive pour Ocon qui, en cas de résultats satisfaisants, pourrait suivre la trajectoire de Wehrlein et, ainsi, décrocher un baquet en Formule 1 d’ici les deux ou trois prochaines années. Les réactions du pilote Français ont rapidement fait suite à cette annonce :

« C’est un sentiment incroyable de faire partie d’une série aussi professionnelle et relevée. « Je suis très heureux de courir pour Mercedes-Benz. C’est la meilleure équipe en DTM, et je suis très reconnaissant de cette opportunité fantastique. Après avoir pris part aux essais libres à Hockenheim en 2015, j’ai hâte de disputer ma première course en DTM », poursuit le Français. « J’ai bien évidemment beaucoup à apprendre mais mon but, comme celui de tout le monde dans l’équipe, est de lutter le plus rapidement possible pour la victoire. »

Une belle façon également, pour Mercedes, de rappeler à tous que le jeune talent du sport automobile restait un élément de la firme à trois branches, malgré le prêt consenti envers l’écurie Renault F1. Un constructeur qui soutient et pousse ses pilotes jusqu’au bout, voilà qui suscitera les fantasmes de nombre de supporters de la marque au losange, qui ne s’investit que trop rarement auprès de nos jeunes Français dans l’optique de les propulser au panthéon du sport automobile. Une histoire d’objectifs commerciaux, sans aucun doute…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR