Le Mag Sport Auto

Formule 1 : pas de chinoiseries pour Hamilton, vainqueur du 1000e GP

En remportant le 1000ème Grand-Prix de l’histoire de la Formule 1, Lewis Hamilton est entré, un peu plus, dans la légende de ce sport. Face à des Ferrari presque transparentes, les Mercedes ont déroulé pour signer leur troisième doublé, en trois courses. Sebastian Vettel limite la casse en se classant troisième de la course.

Grand-Prix de Chine 2019 : le départ

Grand-Prix historique, qui s’apprête à prendre ses droits, en ce dimanche 14 avril 2019. Car, il s’agira du 1000ème départ de l’histoire. Aussi, le vainqueur de ce G.P de Chine de Formule 1 rentrera dans l’histoire, quel que soit son palmarès…

Nous y sommes. Les 20 monoplaces sont positionnées sur leurs emplacements et le départ de la course est donné ! En pole position, Valtteri Bottas loupe son envol et laisse Hamilton prendre la tête ! Leclerc déborde Vettel. Et carton en milieu de peloton, entre Norris et Kvyat ! La voiture de sécurité virtuelle entre en piste. Le classement, Hamilton en tête devant Bottas, Leclerc, Vettel, Verstappen, Gasly, Ricciardo, Perez, auteur d’un bon départ, Hülkenberg, Grosjean et Magnussen. La safety-car s’efface et Sainz est bloqué aux stands, comme Norris. Les deux hommes reprennent la piste quelques secondes plus tard.

3ème tour, la direction de course autorise l’activation du DRS. Les Mercedes possèdent déjà 3 secondes d’avance sur les Ferrari. Dépassement de Raikkonen sur Magnussen, pour le gain du 11ème rang. Les Haas, en gommes tendres, semblent à nouveau en manque de rythme. Nouveau dépassement, et c’est toujours Raikkonen, qui entre dans les points en dépassant Grosjean. Il est pourtant en pneus médium. Un bon résultat semble donc se profiler, pour Iceman et son Alfa Romeo.

En tête, les flèches d’argent paraissent dans une autre dimension. L’écart se creuse, progressivement, avec les Ferrari sachant que Leclerc facilite peut-être l’échappée des leaders, en ralentissant Vettel. Des consignes vont-elles intervenir pour mettre fin à l’hémorragie ? 6ème tour, Kvyat est jugé responsable de l’accrochage avec Norris. Il écope d’une Drive Through. 8ème tour, Giovinazzi rentre aux stands. De son côté, Lewis Hamilton gère sa place de meneur. Il compte 3 secondes d’avance sur son coéquipier, nettement moins fringant qu’en qualifications.

10ème tour, consigne d’équipe chez Ferrari !

Derrière Ferrari, si Gasly ne tient pas le rythme de Verstappen, le Néerlandais revient sur les monoplaces italiennes. Côté Vettel, une discussion sur d’éventuelles consignes est en cours. Logiquement, Leclerc devrait laisser passer son coéquipier, afin de ne pas le mettre en danger face à Max. Car Charles, aujourd’hui, n’est pas en grande forme. Fin du 10ème tour, Kevin Magnussen change de gommes pour monter un train médium. Dans le même temps, la consigne est donnée chez Ferrari et Charles accepte de s’effacer, en ronchonnant, toutefois…

Kimi poursuite sa remontée en s’occupant, cette-fois, du cas de Nico Hülkenberg. Le Finlandais est 9ème. Prochaine cible, Sergio Perez. La Ferrari no5, désormais troisième, pointe à 7 secondes de la Mercedes no44. 12ème tour, « Hulk » change à son tour de pneus et repart juste derrière Grosjean. Beau coup de Haas ! Pour sa part, Charles Leclerc semble accuser le coup, comme le suggère sa conversation avec son équipe…Et Vettel se loupe ! Petit tout droit, qui permet à son coéquipier de recoller. Nouvelle consigne à venir ?

Pour le leader, le 1000ème G.P de Formule 1 tourne à la promenade de santé. Il compte 5 secondes d’avance sur Bottas et 11 sur Vettel. 15ème tour, Leclerc informe son stand qu’il perd du temps…derrière Sebastian ! Sachant que Verstappen ne compte plus que deux secondes de retard sur la seconde Ferrari. Réaction de la Scuderia, on demande au quadruple champion du monde d’accélérer le rythme. Guerre psychologique…17ème tour, Hülkenberg à nouveau aux stands, sur une nouvelle défaillance mécanique. Abandon pour l’Allemand. Alors que Verstappen rentre dans son box et monte des gommes dures.

Vettel dans la ligne des stands, nous sommes à la fin du 18ème tour. Et Sebastian reprend la piste devant Max. Alors qu’elles étaient favorites, les Ferrari en sont réduites à batailler avec les Red Bull. La RB15 met d’ailleurs la pression sur la monoplace italienne. Leclerc pourrait perdre une place, au profit du Néerlandais, une fois son arrêt effectué. Dépassement de Verstappen mais Vettel repasse, c’était chaud ! Pendant ce temps, Gasly est également passé à son box. Il repart 8ème, derrière Raikkonen.

21ème tour : Bottas revient !

21ème tour, on se prépare chez Mercedes. C’est pour Bottas. Il reprend la piste au troisième rang, Leclerc ne s’étant pas encore arrêté. Puis Hamilton en fait autant, un tour plus tard. Puis Charles imite le Britannique. Ou va-t-il ressortir ? Il est cinquième…Peu de temps après ces arrêts, Gasly déborde Raikkonen, qui ne s’est pas encore arrêté. A noter que Bottas est revenu à moins de deux secondes, ce qui inquiète Hamilton. Pourquoi avoir arrêté le Finlandais avant l’Anglais ? C’est la question que pose le no44 à son ingénieur. D’autant que Valtteri signe meilleur tour sur meilleur tour. Va-t-il y avoir bataille ? Ou des consignes ?

26ème tour, Kimi passe en gommes dures et il repart dans l’aileron de la Haas de Magnussen. Mais le dépasse aussi tôt. A mi-course, le classement des dix premiers est le suivant; Hamilton, Bottas, Vettel, Verstappen, Leclerc, Gasly, Ricciardo, Perez, Grosjean et Raikkonen. En tête, le no77 semble avoir abdiqué, à moins que le leader n’est accéléré le rythme. Plus de 3 secondes séparent, désormais, les deux pilotes. Déchaîné aujourd’hui, Iceman gagne la neuvième place en déposant Grosjean.

Dans le 30ème tour, la Scuderia déclenche son « plan B », comme elle l’indique à Leclerc, par le biais de la radio. Nouveau dépassement, Albon déborde Magnussen. Dans le clan Ferrari, Charles revient rapidement sur Max. Un podium est-il toujours envisageable ? 35ème tour, deuxième arrêt pour Magnussen, désormais en médium. Et second arrêt pour Verstappen, surprise !! Il ne perd qu’une place, au profit de…Leclerc ! Et Sebastian réagit en changeant, lui aussi, de pneumatiques. C’est le Monégasque qui va hériter du podium provisoire.

Puis Mercedes se cale sur cette stratégie, idem concernant Bottas ! Un arrêt loin d’être parfait, pour Lewis. Du coup, Charles prend la seconde place, s’intercalant entre les deux flèches d’argent. Dans la lutte pour les accessits, Grosjean a marqué son deuxième arrêt, sortant ainsi de la zone des points. Par contre, Albon y entre, la Toro Rosso est dixième. Valtteri revient sur Charles, qui reste en piste pour l’instant. Une première tentative échoue, la Ferrari faisant preuve d’une belle résistance. Cela fait le jeu de Sebastian, qui revient…

39ème tour, la belle italienne s’incline. 3 tours plus tard, son coéquipier fait la jonction. Et l’Allemand passe, sans grande difficulté. Vettel sur le podium, Leclerc dans les stands. Verstappen récupère donc la quatrième place. A 13 tours du but, Hamilton est confortablement installé en tête, avec 8 secondes d’avance sur son compagnie d’équipe. Le meilleur tour en course -et le point attribué à son auteur- va devenir attractif pour les pilotes de pointe…

La fin de course ne fera pas date dans l’histoire, elle. Toutes les positions sont figées si ce n’est, derrière, la remontée de Grosjean sur Albon. A la clé de ce combat, un point précieux à prendre. Dans le 51ème tour, un peu d’animation, malheureusement aux dépends de Charles Leclerc, qui informe son équipe d’un problème de boite de vitesses. Pourtant, son ingénieur lui confirme que tout est ok. Etrange.  53ème tour, Norris abandonne. Grand-Prix très difficile, pour Mclaren.

Pour l’heure, Vettel est titulaire du meilleur tour. Mais l’on imagine que plusieurs pilotes vont tenter de lui subtiliser…D’ailleurs, Gasly s’arrête et chausse des tendres, signe qui va se lancer dans la bataille, afin de récolter un point de plus au championnat. Lewis Hamilton entre dans le dernier tour. Il s’impose quelques secondes plus tard, après une course menée avec brio. Il devance Bottas, ce qui lui permet de récupérer la tête du championnat. Vettel finit troisième devant Verstappen, Leclerc et Gasly. Belle 7ème place de Ricciardo, sur Renault. Perez, Raikkonen  et Albon suivent. Meilleur tour en course pour Gasly !

F1, Grand-Prix de Chine 2019 : le classement

1 : Hamilton

2 : Bottas

3 : Vettel

4 : Verstappen

5 : Leclerc

6 : Gasly -meilleur tour en course

7 : Ricciardo

8 : Perez

9 : Raikkonen

10 : Albon

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR