Le Mag Sport Auto

Formule 1 : pas de consigne Mercedes en faveur de Bottas, au Brésil

C’est Lewis Hamilton en personne qui l’a annoncé, l’écurie de Formule 1 Mercedes ne donnera pas de consigne pour favoriser Valtteri Bottas au Grand-Prix du Brésil 2018.
Le Britannique estime d’ailleurs qu’une telle « offrande » ne serait probablement pas du goût du Finlandais. La réponse de ce dernier, à ce sujet, est attendue…

Bottas favorisé ? C’est non au Brésil ! Et à Abu Dhabi alors ?

Dans l’attente d’une réponse (potentiellement intéressante) de Valtteri Bottas, Lewis Hamilton a donné son point de vue sur la situation des deux coéquipiers sur le Grand-Prix du Brésil 2018. Car, avec son titre en poche, l’Anglais ne bénéficiera plus -en principe- d’un statut privilégié, sur le tracé d’Interlagos. Ce qui pourrait offrir une belle opportunité à son coéquipier, à condition que la Mercedes soit capable de disputer la victoire, ce qui est loin d’être acquis. Du moins, compte-tenu des performances de l’équipe allemande lors des course des Amériques et du Mexique.

« L’équipe ne va pas passer cette consigne. Si je suis dans cette position, je n’ai pas demandé à Valtteri si c’était ce qu’il voulait, mais je ne pense pas que ce soit ce qu’il veuille. Il veut gagner par lui-même. Je ne sais pas si je lui ferais une faveur en lui donnant une victoire, et de toute manière, je ne pense pas qu’il en ait besoin, je pense qu’il peut le faire lui-même. Tout ce que je peux faire, c’est m’assurer de soutenir l’ensemble du processus, tout au long du week-end. Je suis toujours très ouvert avec mes réglages, alors je continuerai à le faire. »

Mais, selon les propos de Lewis, Mercedes n’imposera pas à son pilote no1 de favoriser la victoire de Bottas. L’on imagine que, s’il tient de tels propos, la chose a du être discutée en interne, au préalable. Certes, le titre constructeurs n’est pas encore acquis, ce qui pourrait offrir une chance aux allemands d’expliquer cette absence de consignes. Car, souvenez-vous que Toto Wolff avait déclaré il y a quelques semaines (juste après le GP de Russie) qu’il « réfléchirait » à la possibilité de rendre à Bottas sa victoire perdue, suite aux consignes d’équipe. Et on ne parle même pas de Hockenheim, manche qu’il pouvait remporter également, à l’aide de gommes plus fraîches.

Auquel cas, ce « cadeau » pourrait être fait à Valtteri à Abu Dhabi, mais de manière plus ou moins masquée, histoire de ne pas s’attirer les foudres des supporters et des pouvoirs sportifs. Car, l’histoire a déjà prouvé que ce type de procédé n’était pas apprécié…Reste que, si Wolff venait à prendre cette décision, son équipe mais aussi, le constructeur germanique et Lewis Hamilton pourraient en sortir grandis. Ou, tout du moins, ils apaiseraient -un peu- les critiques reçues après les quelques manœuvres ayant favorisé le Britannique aux dépends du Finlandais.

Néanmoins, concernant le Grand-Prix du Brésil, cela ne devrait pas se produire. D’autant qu’un autre facteur entre en ligne de compte. En effet, tout le monde sait que Lewis Hamilton avait pour idole un certain Ayrton Senna. Aussi, l’épreuve brésilienne est (à ce titre) l’une des plus importantes pour l’Anglais, sur le plan émotionnel. Sachant que l’intéressé ne s’y est imposé qu’une seule petite fois (2016) et qu’on imagine qu’il aimerait égaler son idole sur ses propres terres. Non, définitivement, Bottas n’a aucune chance de profiter d’une éventuelle largesse d’ Hamilton et/ou Wolff sur ce Grand-Prix…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR