Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Pierre Gasly à nouveau tourmenté par son patron

L’embellie aura été de courte durée…Alors que Pierre Gasly avait brillamment réagi en Angleterre, le tricolore est retombé dans le ventre mou du peloton, en Hongrie. De quoi susciter l’agacement et surtout, l’impatience de son patron, Christian Horner.

L’étoile Verstappen brille, celle de Gasly s’éteint

Alors que, dimanche dernier, Max Verstappen s’est à nouveau battu pour la victoire, son coéquipier, lui, ne s’ est classé qu’à la sixième place du Grand-Prix de Hongrie. Une vraie contre-performance, d’autant que le tricolore échouait derrière la Mclaren de Carlos Sainz. Une monoplace moins rapide dont le pilote Red Bull n’est pas parvenu à se défaire.

« Ce fut un week-end frustrant pour Pierre. Le départ n’était pas génial, le premier tour n’était pas génial, et nous ne devrions pas nous battre avec des Sauber et des McLaren. Nous avons besoin qu’il se batte avec les Ferrari et les Mercedes et nous ferons tout ce que nous pourrons pour essayer de l’aider », a déclaré Christian Horner après l’arrivée. Avant d’en remettre une couche : « Le problème est qu’il n’est pas du tout dans le groupe. Ce n’est pas comme si quand Lewis s’est arrêté, il allait ressortir derrière lui. Aussi bien Mercedes que Red Bull ont connu des courses à un cheval, avec leurs équipiers hors-compétition ».

Pourtant, Pierre s’était qualifié dans ce fameux « groupe », en prenant la sixième place des qualifications. Bien loin de la pole position décrochée par Max Verstappen certes. Néanmoins, avec une telle place, Gasly aurait du terminer au moins 5ème, après l’incident survenu sur l’une des Mercedes. Sauf qu’après un mauvais départ (9ème à l’issue du premier tour), le Français n’est jamais parvenu à trouver le bon rythme.

Mais le véritable problème, pour Horner, vient du fait que, en l’absence de bons résultats pour l’intéressé, la deuxième place du classement des constructeurs pourrait échapper à Red Bull Racing. Sachant que, sur le papier, les RB15 sont plus compétitives que les Ferrari : « Le fait de ne pas avoir les deux voitures devant nous fait du mal, particulièrement au Championnat du monde des constructeurs. Je crois que nous avons inscrit le même nombre de points que Ferrari aujourd’hui alors que l’on aurait dû en prendre plus qu’eux ».

Comment expliquer cette rechute de Pierre Gasly, qui avait pourtant bien réagi après le fiasco du Grand-Prix d’Autriche ? Faut-il y déceler des faiblesses psychologiques ou alors, une réelle différence d’intérêt pour ce dernier, de la part de l’équipe, face à la « star » Verstappen. Difficile à dire, de l’extérieur. Néanmoins, le jeune pilote peut au moins être rassuré sur un point, ses patrons comptent lui laisser sa chance jusqu’au terme de la saison 2019…

Formule 1 : Bottas se tire une balle dans le pied, au plus mauvais moment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR