Le Mag Sport Auto

Pierre Gasly écrase Kvyat et Albon en qualifications

Pierre Gasly dans la pit-lane

Pierre Gasly s’élance de la 10e place au Grand Prix de Formule 1 de Hongrie, ce 19 juillet. Malgré des problèmes moteurs, il devance Daniil Kvyat et même Alexander Albon sur la grille.

Pierre Gasly a livré un récital lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie, hier 18 juillet. En mal de roulage et victime de problèmes moteur, le tricolore a réussi à accrocher la Q3 et la 10e place. Il s’est même payé le luxe de devancer largement son équipier, Daniil Kvyat, 17e. Mais le Normand a également battu Alex Albon, éliminé en Q2 et seulement 13e.

Presque pas de roulage en essais libres

Pour réussir cette performance, Gasly s’est avant tout appuyé sur son simple talent. Le tricolore n’a en effet pas pu rouler énormément au cours des différentes sessions d’essais. Touché par des problèmes mécanique, il n’a d’abord pas fait de chrono en EL1. Les EL2 n’ont pas été plus fructueuses, avec seulement sept petits tours parcourus sous la pluie.

Vendredi soir, Pierre Gasly se faisait lucide : « Ce n’était pas une journée idéale, détaillait-il au micro de Canal+. On a eu un petit souci en FP1 sur l’arrière de la voiture, qui nous beaucoup a retardé. Ce n’était rien de grave mais ça nous a empêché de rouler. Ce n’était pas une journée très productive. »

Au moment de s’installer dans sa monoplace samedi matin, pour les EL3, le pilote AlphaTauri comptait donc moins d’une dizaine de tours sur le Hungaroring. Pourtant, Gasly faisait montre d’une aisance certaine lors de la dernière session d’essais. À une seconde du meilleur temps, il prenait la 9e place et 20 tours d’expérience.

Pierre Gasly au talent en qualifications

Un roulage léger, suffisant avant les qualifications? La suite de la journée devait démontrer que oui. Sur une piste délicate en matière de grip, le Normand tirait son épingle du jeu en Q1. Dans une fin de session animée, il parvenait à accrocher un 1’15 »767, suffisant pour se hisser en Q2.

Malgré le manque de roulage, la performance était donc au rendez-vous. Mais tout allait changer dès le début de Q2. Le moteur Honda de l’AlphaTauri #10 recommençait à faire des siennes. Victime de « coupures« , Gasly se sauvait toutefois brillamment, pour passer en Q3. Il sortait du même coup Alexander Albon, seulement 13e.

Les problèmes moteur devenant difficiles à gérer, décision était alors prise de ne pas prendre part à la dernière séance de qualifications. Une déception pour Pierre Gasly : « En fin de Q2, je n’avais aucune puissance, expliquait-il à Canal+. C’est dommage car, sans avoir roulé en FP1, je passe en Q3. Donc c’est décevant de ne pas pouvoir se battre jusqu’au bout. »

Nouveau moteur pour la course

En réponse à tous ces problèmes, AlphaTauri a en tout cas décidé de changer le moteur du Normand. Une intervention qui rentre dans le quota de pièces du tricolore, et lui permet de conserver sa 10e place sur la grille.

Pierre Gasly chaussera également les pneus tendres au départ du Grand Prix. Une option qui n’est pas forcément la meilleure, alors que les pilotes derrière lui pourront choisir leur gommes. D’autant que le Français n’a « aucune idée du taux de dégradation des pneus tendres« .

À voir donc comment la course tournera pour Pierre Gasly, côté stratégie. Le Grand Prix de Hongrie débutera à 15h10.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR