Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Plaintes retirées par Sauber et Force India auprès de l’Union Européenne

Peu s’en souviennent. En 2015, Force India et Sauber avaient déposé une plainte auprès de l’Union Européenne ! La raison ? La gouvernance à l’époque de la Formule 1, vivement critiquée par les petites équipes. A l’aube de la saison 2018, la seconde sous l’ère Liberty Media, les deux équipes ont décidé de retirer leur plainte…

Force India et Sauber rétropédalent

L’argent a toujours été un sujet sensible en Formule 1. Les grandes écuries ne voient pas d’un bon œil les coûts plafonnés. D’un autre côté, les petites structures militent pour une nette réduction des budgets. La situation avait pris une telle proportion qu’en 2015, Force India et Sauber avaient saisi l’Union Européenne pour que celle-ci s’intéresse de plus près à la gouvernance de la Formule 1 et à ses « pratiques anticoncurrentielles » à en croire les deux équipes.

Mais depuis 2015, les temps ont changé en F1. Le règne de Bernie Ecclestone a pris fin et Liberty Media est entré dans la danse. Les Accords Concorde prendront fin en 2020 et Liberty a déjà entamé des négociations avec toutes les structures de la F1 afin de satisfaire un maximum de parties. Force India et Sauber ont donc retiré leur plainte, avec un objectif très simple : bien se faire voir par les nouveaux propriétaires et ainsi espérer une place au soleil après la saison 2020.

Liberty peut pousser un ouf de soulagement, car la Commission Européenne avait déjà commencé à s’intéresser de plus près à la gestion de la Formule 1… Et malgré la plainte retirée, Sauber et Force India semblent avoir gagné la première bataille. Il y a peu, Jean Todt, président de la FIA, avait exprimé son souhait de retirer le droit de veto des mains de Ferrari. Un privilège acquis depuis les années 1980…

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR