Le Mag Sport Auto

La pole, un cadeau empoisonné pour Bottas, en Espagne ?

Finalement, Valtteri Bottas a probablement été victime…de son propre talent, en Espagne ! Car, en régnant sans partage sur les qualifications, le Finlandais a décroché une place sur la grille pas si avantageuse, semble-t-il. En effet, avant-lui, dans les catégories annexes, d’autres pilotes avaient été victime d’un mauvais envol depuis la pole…

Barcelone : un tarmac défectueux « juste » au niveau de la pole…

Evidemment, certains d’entre-nous y verront un nouveau stratagème de Lewis Hamilton, qui aurait volontairement évité de se battre pour la pole position afin de ne pas hériter d’un emplacement au tarmac peu adhérent…Mais encore faudrait-il qu’il en ait été prévenu, ce qui relèverait d’avantage de la théorie du complot qu’autre chose ! Plus sérieusement, donc, si Valtteri Bottas a réussi une splendide pole position lors du Grand-Prix d’Espagne, ce dernier ne pouvait savoir qu’en partant du sommet de la grille, il n’aurait que peu de chances de virer en tête, au premier virage.

« Nous pensons que c’est un manque d’adhérence sur le côté de pole position », déclare le directeur sportif de Mercedes F1, Ron Meadows. « Si vous étudiez les départs des courses support, très souvent, les pilotes deuxième, troisième ou quatrième avaient un meilleur départ que le poleman. Il y a aussi un peu de patinage et il peut y avoir un mauvais lien avec l’embrayage et cela créé des interactions. Nous allons regarder cela cette semaine, mais actuellement nous pensons que le facteur n°1 est le manque de grip. »

Car après enquête approfondie de Mercedes, la confirmation vient de tomber, le problème survenu dimanche dernier n’était pas due à la monoplace du pilote Finlandais. C’est donc l’adhérence de la piste, à l’endroit précis de la pole position, qui est directement en cause. Sachant qu’ avant Bottas, d’autres pilotes avaient souffert du même problème, durant le Week-end catalan. Une situation difficilement admissible, à ce niveau-ci de la compétition…En effet, la victoire s’est dans doute jouée au moment du départ, entre Lewis Hamilton -vainqueur- et son coéquipier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR