Le Mag Sport Auto

Formule 1 : pourquoi Red Bull vient de perdre très gros ?

Si vous suivez l’actu F1 avec assiduité, l’information ne vous aura probablement pas échappé. Daniel Ricciardo quittera l’écurie Red Bull Racing à l’issue de cette saison 2018. Et si Renault a réalisé un coup énorme auquel personne ne s’attendait, pour les autrichiens, en revanche, le réveil sera difficile…

Red Bull Racing : une stratégie bancale ?

En misant tout sur Max Verstappen, très tôt, les cadres de Red Bull Racing ont probablement commis une erreur. Car, afin de s’assurer les services du Néerlandais sur le moyen terme, les autrichiens en ont délaissé leur meilleur atout, Daniel Ricciardo. Désormais sous contrat avec le losange à partir de 2019, l’Australien apportait, en effet, son énergie positive, sa science de la mise au point (et des dépassements !) mais aussi, une certaine sérénité à son équipe. De plus, contrairement à son fougueux coéquipier, il a toujours su saisir les opportunités de victoires, même quand sa monoplace n’était pas capable, à la régulière, de triompher. Et lorsque l’on sait qu’au moins la moitié de ses succès ont été obtenus ainsi, il est clair que Red Bull va passer à côté de beaucoup d’occasions, sans lui.

D’autant que l’inexpérience de Verstappen et sa tendance à commettre des erreurs sont deux freins à un hypothétique statut de leader naturel, pour l’instant. Rôle qu’endossait facilement Ricciardo, depuis son arrivée au sein de l’équipe basée à Milton Keynes, même lorsque Vettel y pilotait toujours. Alors bien sûr, rien ne dit que Max ne sera pas en mesure, à court terme, de gravir un échelon pour récupérer cette responsabilité et, de la sorte, palier à l’absence de l’Australien. Mais cela pourrait aussi prendre un peu de temps, compte-tenu de son jeune âge.

Ricciardo irremplaçable ?

Et dans le cas contraire, nous savons d’ores et déjà qu’aucun pilote disponible actuellement ne sera capable de faire aussi bien que Daniel, pour ainsi dire irremplaçable à court terme. Il est d’ailleurs quasi-certain que Red Bull vivra une situation de déséquilibre dès les prochains essais hivernaux. Ce qui ne devrait pas faciliter la tâche de l’équipe en question, d’autant qu’un nouveau moteur, réputé moins performant, fera ses débuts en 2019 dans la RB15, le Honda…

Red Bull Racing est donc, d’ores et déjà, la grande perdante des transferts avec la certitude de ne plus disposer d’un « top driver » du calibre de Daniel Ricciardo. Sachant que ni Pierre Gasly ni Carlos Sainz (les deux prétendants naturels) ne pourront le remplacer avantageusement, quel que soit leur talent. Alors, pour le taureau rouge, il faudra miser sur le moyen terme pour revenir au sommet, en prenant le temps de former un jeune pilote aux côtés de la pépite Verstappen, à peaufiner également pour en faire un champion du monde en puissance. Ce qui n’est pas encore, vraisemblablement…

De l’autre côté, Ferrari et Mercedes peuvent jubiler, leurs principal challenger venant de subir un lourd revers dont il pourrait ne pas se relever avant une saison pleine. Oui, vraiment, en laissant filer Ricciardo, Red Bull a perdu très gros…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR