Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Premier point pour Ocon et Force India à Bahrein !

Formule 1, Sarah Force India

Alors que cette saison est déjà l’une des ses plus difficile de ces dernières années, pour Force India, la course de Bahreïn a été l’occasion de se donner un peu d’air pour l’écurie indienne. Un Esteban Ocon brillant et opportuniste leur a, en effet, permis d’inscrire leur premier point de la saison.

Redresser la barre

Après une première course achevée sans le moindre point pour Force India, l’écurie indienne avait à coeur de se reprendre. Si les pilotes et les ingénieurs le savent, cette année, le châssis de la monoplace indienne se révèle être très inférieur à celui de l’année passée et ce depuis les essais hivernaux.

En Australie, circuit ou la puissance n’est pas la clé, Pérez et Ocon se qualifiaient aux 13ème et 15ème rangs avant de terminer la course aux portes des points. Cette contre-performance (comparée aux 7ème et 10ème places de l’année précédente) était révélatrice des difficultés de Force India.

Mais ce week-end à Bahreïn a été l’occasion de redresser la barre. Sur un circuit ou le bloc propulseur Mercedes était à son avantage -grâce aux longues lignes droites- la Force India VJM11 a su exploiter cette atout. Qualifiée, avec Ocon, en Q3, la monoplace du français se battait toute la course durant et arrachait la 10ème place à Carlos Sainz, dans les deux derniers tours.   

Ocon domine Pérez

On le sait, cette saison sera déterminante pour Esteban Ocon. Son objectif de rejoindre un top team (et principalement Mercedes) sera déterminé principalement par ses résultats vis-à-vis de son équipier. Si son statut de rookie était accepté comme ‘‘excuse’’ à certains résultats l’an dernier, il n’en sera rien cette saison.

Et Ocon l’a très bien compris. À quelques encablures de son équipier à la fin de la course à Melbourne, le normand s’est bien rattrapé sur le tracé de Sakhir en franchissant la ligne loin devant son équipier mexicain.

Ce dernier, pourtant avantagé car détenteur de la seule copie du nouvel aileron avant de l’écurie, ne dépassait pas le stade de la Q2. Il devait aussi se contenter, sur la piste et après un accrochage avec Hartley dans le premier tour, du 12ème rang. Et son histoire avec Hartley ne s’arrêtait pas là ! En effet, le mexicain écopait d’une pénalité de 30 secondes à la fin de la course. En cause, le fait qu’il ait doublé la Toro Rosso du néo-zélandais lors du tour de formation, et qu’il n’ait fait, selon la direction de course, « aucun effort pour permettre à la voiture 28 (Hartley) de reprendre sa position ». Une bévue difficile à admettre en Formule 1 et qui le faisait chuter à la 16ème place finale…

Ocon, quant à lui, connaissait aussi une course mouvementée. « C’était une course difficile et je n’ai eu aucun temps pour reprendre ma respiration » témoignait le français après le drapeau à damiers. « J’étais toujours à l’attaque, toujours en bagarre, toujours en chasse » reconnaissait l’animateur d’une des bagarres de l’année lorsqu’il se retrouvait de front avec Lewis Hamilton, Nico Hulkenberg et Fernando Alonso au niveau du virage 1.

Pourtant, malgré cette prestation acceptable et la belle performance d’une dixième place finale arrachée -encore une fois- grâce à son talent de bagarreur, Ocon se disait « déçu de n’avoir tiré plus de cette course ». Le pilote de la #31 ne pouvait cependant ignorer les progrès faits par son équipe par rapport à Melbourne, mais espère tirer encore plus de performance lors du Grand Prix de Chine ce week-end!

Et c’est tout le mal que l’on lui souhaite… Premiers éléments de réponse très tôt ce vendredi dès les Essais Libres 1 qui commenceront à 4 heures du matin.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR