Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Présentation du GP de Belgique 2018 à Spa

Spa-Francorchamps dans Gran Turismo Sport !

La Formule 1 rentre de vacances et pose ses valises en Belgique. Spa-Francorchamps, le toboggan des Ardennes, accueille les 20 pilotes du plateau ce week-end et promet de délivrer une course dont le circuit seul a le secret !

Spa : un circuit chargé d’histoire

Sept kilomètres de bonheur. Spa-Francorchamps est le circuit le plus long du calendrier et aussi l’un des plus appréciés ! Il faut dire qu’avec son grand dénivelé et ses virages périlleux, Spa a toujours eu une place spéciale dans le cœur des pilotes et des fans. Ces derniers ne manquent jamais le rendez-vous et se précipitent en masse aux abords de la piste dès le vendredi. Et Max Verstappen y est pour beaucoup. Les Pays-Bas étant voisins du circuit, de nombreux oranjes pullulent dans les gradins.

Tout comme Monza, Silverstone ou Monaco, Spa-Francorchamps est l’un des plus vieux circuits du sport auto. Le tracé a connu plusieurs modifications par le passé. La dernière en date remonte à 2007 avec les modifications du « Bus Stop » et de la ligne droite des stands. Le Raidillon, virage le plus célèbre du sport auto, est quant à lui resté inchangé depuis des décennies !

Et que serait le Grand Prix de Belgique sans une météo capricieuse ? Les courses dans les Ardennes sont toujours pimentées sur le sec, alors n’imaginez même pas lorsque les cieux s’assombrissent ! C’est sur ce même circuit que Michael Schumacher a signé sa première victoire en F1 en 1992, en partie grâce à la pluie. Les orages et les accidents en pagaille ont également offert à Jordan sa première victoire en 1998.

Le point pneumatique

Pirelli apportera les pneus suivants à Spa-Francorchamps ce week-end :

  • Le pneumatique P-Zero medium « blanc ».
  • Le pneumatique P-Zero tendre « jaune ».
  • Et le pneumatique P-Zero supertendre « rouge ».

On pourrait croire que le manufacturier italien fait un pas en arrière après son pari audacieux et agressif en 2017 sur le même circuit : tendre, supertendre et ultratendre étaient de la partie l’an passé. Pourtant, ce sont ces mêmes pneus qu’apporte Pirelli en 2018 ! Rappelons que le manufacturier a revu sa gamme de pneumatiques et changé les dénominations cette année. L’ultratendre devenant le supertendre, le supertendre devenant le tendre, etc.

Spa est un circuit très exigeant sur les pneus. Les forces verticales, latérales et longitudinales exercées sont extrêmes. A plusieurs reprises, nous avons pu observer des crevaisons en Belgique. La plus célèbre est celle de Sebastian Vettel en 2015. Le pilote Ferrari avait perdu le podium au profit de Romain Grosjean dans les ultimes tours de course.

Le mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « La sélection des pneus pour Spa a été intéressante, chaque équipe a opté pour un choix différent. Cela pourrait mener à des stratégies variées, surtout lorsque l’on sait que Spa est un circuit où les dépassements sont nombreux. Mais c’est une piste imprévisible, notamment concernant la météo. Du côté pneumatique, ce n’est pas du tout une course aisée. L’an passé nous avions effectué des choix agressifs qui se sont révélés payants. Nous avons donc retenus, sous un nouveau nom, les mêmes pneus pour cette année. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR