Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Red Bull, le taureau entre deux chaises en 2017 [Bilan]

Cette année, comme en 2016, ou en 2015, ou en 2014, Red Bull doit se contenter des places d’honneur. Le taureau est inatteignable pour les équipes du milieu de peloton comme Force India et Williams. En revanche, Mercedes et maintenant Ferrari ne sont pas inquiétés par les machines autrichiennes. La raison ? Principalement le moteur Renault rebadgé TAG Heuer : peu fiable, peu puissant. Copie à revoir pour la RB13.

Red Bull condamnée à stagner

Par sept fois un pilote Red Bull a du abandonner pour raisons mécaniques en 2017. C’est un gros chiffre, surtout lorsque l’on est une équipe prétendant au titre constructeur. Au soir du Grand Prix d’Abu Dhabi, Red Bull comptait 300 points de retard sur le champion Mercedes… et 154 sur son dauphin, Ferrari. Un gouffre. La saison d’avant, les positions étaient inversées avec Red Bull devançant nettement la Scuderia. Que s’est-il passé entre temps ?

Si Ferrari a su combler l’écart avec Mercedes cet hiver, Red Bull a fait l’exact opposé. En vitesse pure, l’équipe autrichienne est encore à des années-lumière de l’étoile Daimler-Benz. Et Red Bull ne peut compter que sur des courses atypiques comme Monaco ou Singapour, où le châssis prime, pour jouer la victoire. L’équipe ne doit ses trois succès cette année qu’aux ennuis qu’ont pu connaître Mercedes et Ferrari. La situation de Red Bull est assez rageante : un bon châssis, deux bons pilotes, mais un moteur à la traîne…

Actuellement, l’équipe effectue un pari risqué en plaçant les moteurs Honda dans les Toro Rosso en 2018. Une stratégie étrange étant donné les performances inexistantes du V6 nippon. Mais en Formule 1, tout peut arriver. Helmut Marko himself n’exclut pas un « switch » de moteurs entre les deux équipes Red Bull si le pari Honda se révèle payant. Cela reste peu probable et de nouvelles saisons d’attente font face à Red Bull. Le taureau n’a pas d’autres choix que de prendre le mors aux dents jusqu’en 2021 et, qui sait, la surprise Aston Martin ?

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR