Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Red Bull pousse Honda à pendre des risques, pour progresser

Il va sans dire que, depuis la fin de son partenariat avec Mclaren, Honda a pris une autre dimension, en Formule 1. Une nouvelle ère amorcée par la coopération avec Toro Rosso, l’an passé et qui se poursuit cette année avec le soutien de Red Bull Racing.

Car les autrichiens optent pour une politique très agressive, quitte à prendre des pénalités, mais dans le but de récolter les fruits plus tard.

Red Bull et Honda assument leur agressivité

De nos jours, avec un règlement aussi restrictif pour les motoristes, en Formule 1, il est devenu difficile de faire évoluer un moteur. Alors, afin de progresser rapidement, Red Bull -et Toro Rosso- et Honda se sont mis d’accord sur une politique agressive reposant sur des sacrifices. En effet, pour contourner la limitation de moteurs imposée par le règlement, les deux parties ont décidé de ne pas se soucier plus que cela des pénalités, histoire de permettre à Honda de faire évoluer régulièrement son bloc, tout en offrant un ensemble neuf à ses pilotes, le plus souvent possible.

« Nous avions prévu, de longue date, que cette année nous utiliserions plus de trois moteurs [avec les pénalités que cela implique]. Cela fait partie de l’équation pour qu’ils [Honda] rattrapent [Mercedes et Ferrari], ils doivent repousser les limites, ce qu’ils font exactement« , a déclaré Christian Horner via le site officiel de la F1.

Bien sûr, c’est Toro Rosso qui est en première ligne et qui fait office de laboratoire. Mais pour augmenter l’indice de progression, l’écurie mère -Red Bull- applique une stratégie similaire, tout en épargnant ses pilotes sur des circuits favorables, où la victoire peut-être envisagée. Evidemment, avec un tel procédé, Red Bull Racing ne jouera pas le titre cette année. Toutefois, avec les données récoltées plus rapidement que les concurrents, cela pourrait permettre au duo en question de se retrouver en position de force, l’année prochaine. Car, un jour ou l’autre, les concurrents -plus conservateurs- devraient être dépassés par Red Bull et Honda.

Il faut dire que ni Ferrari ni Mercedes ne peuvent se permettre de jouer avec les pénalités, alors que la couronne est en jeu, chaque année. En revanche, le rôle d’outsider de Red Bull lui offre une certaine liberté, dont elle compte bien profiter, semble-t-il…

Max Verstappen fait le show dans les rues de Budapest

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR