Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Red Bull sait que Gasly a le rythme…

Les débuts de Pierre Gasly avec Red Bull Racing se sont révélés pour le moins difficiles. Après un crash en essai hivernaux ayant -un peu- plombé l’ambiance, le tricolore a manqué de réussite, lors de son premier Week-end de Formule 1 de l’année, en Australie. Mais visiblement, Christian Horner garde confiance en son poulain.

Pierre Gasly a du temps…mais pas trop !

Se retrouver confronté à la star montante de la Formule 1, dans une équipe acquise à sa cause, après seulement une saison (avec Toro Rosso) dans les pattes, voilà un défi particulièrement relevé. Pourtant, Pierre Gasly n’a pas reculé face à l’ampleur de la tâche. Qui plus est, chez Red Bull, les pilotes gagnent au moins un ou deux Grand-Prix chaque année, chose qui met pas mal de pression. Surtout après une saison en milieu de grille, dans une écurie n’ayant pas réellement d’ambitions.

Ces éléments ont-ils joué dans la balance, au moment de la violente sortie de piste de Gasly, à Barcelone ? Difficile à dire, d’autant que cela aurait pu arriver à n’importe qui, Verstappen compris. Néanmoins, après cette première frayeur, le Français a continué sur une mauvaise note en loupant la Q2, lors des qualifications du GP d’Australie. Un échec du, en grande partie, à une erreur stratégique de son équipe. Pourtant, en course, Pierre n’a pas démérité, en réalisant une belle remontée, malheureusement mal récompensée. Onzième sous le drapeau à damier, l’intéressé finissait juste derrière Daniil Kvyat. Pilote qui l’a remplacé chez Toro Rosso. Ironie du sort…

Mais malgré ce manque flagrant de réussite, Christian Horner, Team Principal de Red Bull Racing, garde confiance dans son pilote : « Il a juste besoin d’un week-end fluide. Il s’est très bien intégré durant week-end [en Australie], avec un retour très fort. Nous savons qu’il a le rythme, il ne reste plus qu’à donner un peu de temps à « l’enfant » et tout ira bien pour lui… C’est encore tôt. »

Des propos pour le moins apaisants, donnant le sentiment que, chez Red Bull Racing, Pierre Gasly aura un peu de temps avant d’être mis sous pression. Une bonne nouvelle pour le Français, qui ne devra pas trop tergiverser sous peine de finir comme nombre de pilotes issus de la filière Red Bull. Pression moindre, donc, mais bel et bien présente, de manière sous-jacente…

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR