Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Red Bull se heurte au « plafond de verre » au Canada

Red Bull

 Red Bull n’a pas vécu un week-end de simple au Grand Prix du Canada. Plusieurs erreurs et un manque de rythme ont conduit l’équipe à un résultat moyen.

Après un Grand Prix de Monaco maîtrisé, Red Bull attendait le Montréal avec impatience. Lieu de nombreuses victoires, dont celle de Ricciardo en 2014, ce circuit semblait convenir à la monoplace autrichienne.

Malheureusement, tout n’allait pas se passer correctement. Les essais libres, déjà, étaient compliqués pour le taureau rouge. Jouant aux alentours de la 5ème place, avec Verstappen, les voitures n’entraient même pas dans le top10 lors des EL2.

Le sommet de la contre-performance était néanmoins atteint lors des qualifications. Tentant le passage en Q3 en pneus medium, Verstappen ne réussissait pas un temps suffisant. Piégé par Kevin Magnussen lors de sa seconde tentative, le néerlandais était éliminé en Q2. Suite aux différentes pénalités, c’est donc la 9ème place qu’il occupait sur la grille de départ. Pierre Gasly s’en tirait à meilleur compte, 5ème… mais battu par la Renaut de Ricciardo !

Verstappen remonte tandis que Gasly chute en course

La course allait être exactement l’inverse de la qualification. Parti en medium, Verstappen s’accrochait et réussissait une remontée jusqu’à la 5ème place. Le meilleur résultat possible, selon lui après coup :

« Je n’aurais rien pu faire de plus (…) Si j’avais démarré de la 3ème place, j’aurais fini 5ème et si j’étais parti 5ème, j’aurais fini 5ème. Nous n’avions simplement pas le rythme pour suivre les voitures devant. J’ai fait un très long premier relais, ce qui a bien marché pour me sortir du trafic. Une fois qu’on s’est arrêtés, j’ai pu rapidement dépasser les Renault et faire ma course, mais il n’y avait plus grand chose à espérer. »

De son côté, Gasly vivait une chute extrêmement difficile dans les profondeurs du top10. Huitième au final, le français reconnaissait avoir vécu une journée compliquée :

« C’était une journée difficile, mais la voiture était bien donc c’est vraiment décevant de finir à cette place. On espérait être plus fort que ça. On a souffert avec le trafic, et j’ai du économiser mes freins, ce qui a compromis le résultat, alors que bien évidemment j’espérais faire mieux. Nous allons devoir analyser tout cela et voir ce que l’on peut améliorer, mais je dois aussi travailler dur avant la prochaine course. J’espère que l’on trouvera plus de rythme pour le Grand Prix à la maison. »

Un GP de France crucial pour les pilotes Red Bull

La prochaine course sera en effet le Grand Prix de France. Gasly aura à coeur d’y briller et de rééditer sa 5ème place de Monaco, actuellement son meilleur résultat de sa saison. D’autant qu’il doit oublier cette contre-performance du Canada, lui qui a la voiture capable de se battre pour le top6.

Si Verstappen devra, de son côté, attendre 2020 pour courir à la maison, à Zandvoort, cela ne l’empêchera pas de venir jouer les trouble fêtes sur le circuit Paul-Ricard. Une étape sur laquelle il avait réussi à terminer second l’an passé.

En attendant, Red Bull figure toujours au 3ème rang du championnat Constructeurs, 48 points derrière Ferrari et 94 devant McLaren. Verstappen est, lui, 4ème au championnat Pilote avec 88 points. Il devance Leclerc, puis Gasly, 6ème avec 36 points.

https://twitter.com/redbullracing/status/1137844928107753474

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR