Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault confirme avoir passé les 1000 chevaux

Renault F1, Monza

Alors que certains doutaient et même, plaisantaient sur la supposée puissance du moteur Renault en Formule 1, le losange a démontré, ces dernières semaines, la réalité des choses. Car, oui, le bloc tricolore est désormais l’un des plus puissants. Et c’est Cyril Abiteboul en personne qui vient de confirmer que la barre symbolique des 1000 chevaux était désormais dépassée.

Formule 1 : Abiteboul, l’homme qui valait les 1000ch

Alors que Red Bull Racing avait mis fin à son partenariat avec Renault, précisément en raison du manque de puissance (ainsi que sa fiabilité fragile) de son V6, les choses ont bien changé. Aussi, l’équipe autrichienne aurait peut-être du patienter encore un peu…Car depuis les performances enregistrées au Canada puis en Belgique et en Italie, le doute n’est plus permis. Oui, le V6 hybride fabriqué à Viry est maintenant un monstre de puissance, comme le Ferrari !

Une information confirmée par Cyril Abiteboul il y a peu, dans les colonnes d’ Auto Hebdo : « Quand on voit notre niveau de performance à Montréal, à Spa et à Monza, il ne peut plus y avoir la moindre critique sur le sujet. On reste critiquables sur le sujet de la fiabilité. Ce sera le rendez-vous de l’année prochaine. C’est une dynamique qui a pris du temps, on ne réalise pas les effets d’inertie qu’il y a dans notre sport. 

Il y a une pression de résultat de court terme mais la réalité est que nous avons commencé la réorganisation de Viry en 2016, trois ans plus tard nous avons un moteur au niveau. On a un moteur qui est puissant, je n’ai aucun doute là-dessus. On a dépassé les 1000 chevaux en course depuis plusieurs Grands Prix. Je les renvoie aux courbes, aux mesures, aux données GPS. C’est la réalité, les kilowatts, ils sont là. On ne peut pas toujours les exploiter comme on le voudrait à cause des risques d’utilisation du moteur ». 

Effectivement et en particulier depuis Spa et Monza (Montréal restant un tracé très particuliers, accouchant de résultat parfois surprenants), le moteur Renault a fait ses preuves, en matière de puissance. Encourageant pour l’écurie de Formule 1 qui doit toutefois redoubler d’effort dans deux autres domaines : la fiabilité et l’efficacité de son châssis. Comme le reconnait d’ailleurs Cyril Abiteboul.

Formule 1 : entre Grosjean et Hülkenberg, Haas hésite encore

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR