Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault F1 en meneur du peloton de chasse ?

Si la fiabilité reste le talon d’Achille de la nouvelle Renault F1, côté performance, il semblerait que les choses aillent dans le bon sens. En Chine, le Week-end dernier, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ont brillé sur ce point, en qualifications comme en course. Au point d’incarner la première force derrière les trois équipes de pointe.

Renault F1 en progrès mais…

Haas, Mclaren, Racing Point, Alfa Romeo, les prétendants au rang de meilleur des autres ne manquent pas, cette année. D’autant que chacune de ces équipes -comme Renault- possède des points forts et des faiblesses. D’où cette difficulté à désigner clairement un favori dans le cadre de ce second peloton. Par exemple, si la Haas parait la plus véloce sur un tour, en course, la monoplace américaine manque clairement de rythme. La faute à une utilisation médiocre de ses gommes.

Côté Renault, c’est la fiabilité qui pose problème, avec 3 abandons sur problèmes techniques en deux courses. Toutefois, le Grand-Prix de Chine aura permis au losange de passer un cap niveau performance. Ricciardo et Hülkenberg en Q3, qui plus est sur la quatrième ligne, devant les Haas (qui n’ont pas lutté, il est vrai), voilà ce que nous attendions de la formation française dès Melbourne. Puis, en course, Daniel Ricciardo terminait 7ème, pas si loin du rythme d’un Pierre Gasly (6ème), ce qui ne pouvait qu’encourager Renault.

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Ce week-end, nous pouvons nous réjouir de voir Daniel ouvrir son compteur avec nous. Il a mené une course intelligente pour préserver ses pneus avec une stratégie à un seul arrêt sur laquelle nous avons dû basculer pour conserver notre position après être partis en gommes tendres. Malheureusement, Nico a dû abandonner sur un problème lié à MGU-K. Nous l’étudierons plus en détail et nous analyserons le week-end dans son ensemble tout en portant notre attention sur la prochaine course. »

Néanmoins, si Haas venait à résoudre ses soucis de pneumatiques, pas certain que le losange conserverait son rang acquis à Shanghaï. Autre formation à craindre, Mclaren, qui n’a probablement pas dit son dernier mot, malgré un GP de Chine catastrophique. Sachant que Renault risque de continuer à perdre des points, si le souci fiabilité n’est pas résolu très vite. Quoiqu’il en soit, côté spectateurs, cette bataille pour la 4ème place du championnat constructeurs s’annonce passionnante à suivre car, particulièrement incertaine. Prochain acte, fin de semaine prochaine, à Bakou.

Image : Renault F1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR