Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault F1, une évolution moteur pour conserver la 4ème place

Désormais 4ème du championnat des constructeurs de Formule 1, l’écurie Renault F1 compte bien conserver cette place jusqu’au terme de cette saison 2018. Alors, pour ne pas laisser revenir Haas, Force India et surtout, Mclaren, la formation tricolore a un plan…

Le G.P du Canada : virage décisif pour Renault ?

C’est la volonté de Cyril Abiteboul, désormais, les deux Renault doivent terminer dans les points à chaque course. En clair, les problèmes d’alimentation en essence vécus sur la monoplace de Nico Hülkenberg en Espagne devront être résolus d’ici le Grand-Prix de Monaco. Et sur le papier, face à ses rivales, le losange dispose d’un duo de pilotes capable de faire le job. Mais pour atteindre l’objectif final, la fiabilité ne suffira pas.

« Nous introduirons un moteur neuf et bénéficiant d’évolutions lors de la septième course au Canada. J’espère que les gains attendus seront au rendez-vous et nous sommes impatients de le voir en action ». Rémi Taffin (Renault Sport F1)

C’est donc à l’aide de l’évolution moteur prévue pour le Grand-Prix du Canada -et celles qui suivront- que Renault espère conserver ses adversaires derrière elle. Au total, le moteur français disposerait de l’équivalent d’une demi-seconde au tour, en réserve. Mais la fiabilité étant prioritaire, ces chevaux en plus seront progressivement délivrés, afin de rejoindre Ferrari et Mercedes. Car, oui, c’est la volonté des cadres de Renault, combler le handicap moteur sur les deux références de la Formule 1, d’ici la fin de la saison. Y parviendront-ils ? Réponse d’ici une quinzaine de Grand-Prix…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR