Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault, le rideau se lève enfin, sur une saison compliquée

renault F1

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, la saison 2019 de Renault, en Formule 1, n’a pas été satisfaisante. Toujours incapable de se battre pour le podium, la formation au losange n’a même pas été en mesure de remplir le service minimum c’est à dire, terminer meilleure des autres. Aussi, le Grand-Prix d’Abu Dhabi aura été un peu à l’image de la saison 2019 à savoir, frustrant.

Renault n’apprécie pas la règle de départ en pneus de qualification

Comme l’expliquait Cyril Abiteboul dans la foulée de la dernière épreuve du championnat du monde de F1 2019, le fait de s’élancer de la 7ème à la 10ème place sur la grille demeure un problème. Car ces quatre pilotes, qui obtiennent généralement leur place à la force du poignet, finissent par perdre le bénéfice de leur effort en course. En effet, la règle imposant aux monoplaces du top dix de conserver les mêmes gommes qu’en Q2, place ceux ne faisant pas partie des écuries de pointe en difficulté. Pas très logique, effectivement…

« La course était exaspérante et nous avons constaté que les règles actuelles de démarrage en pneus de qualification pénalisait à nouveau les équipes positionnées de P7 à P10. Cela a été aggravé par le fait d’être bloqué derrière McLaren et par le fait que DRS ne fonctionnait pas en raison d’un problème technique de la FIA. Ce qui signifie que nous étions dans l’air sale à un moment critique de la course, ce qui représente en réalité une autre pénalité« .

« Néanmoins, il y a eu quelques bons moments avec de belles manœuvres de dépassements, mais ils ne se sont pas matérialisés en points, ce qui est une déception, en particulier pour Nico. Il a été important pour l’équipe et pour nos progrès. Je voudrais le remercier, Daniel et toute l’équipe d’Enstone et de Viry pour leur contribution et leur travail acharné au cours de cette saison difficile; regardons vers l’avenur pour construire et l’améliorer en 2020« .

Un avenir qui passera par Esteban Ocon, dès aujourd’hui, puisque les tests Pirelli débutent dans quelques heures, sur le tracé de Yas Marina. A cette occasion, le tricolore reprendra le volant d’une F1 « moderne », en vue de faire connaissance avec son team. Rappelons par ailleurs que Renault F1 est tout de même parvenue à sauver les meubles dimanche dernier, en conservant la 5ème place du classement des constructeurs, face à Toro Rosso et Racing Point. Important dans l’optique d’un éventuel maintient dans la catégorie reine, au-delà de la saison 2020.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR