Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Renault, objectif quasi-atteint, après le Mexique

Si deux épreuves restent encore à courir, cette année, en Formule 1, l’on voit mal comment Renault pourrait laisser échapper sa 4ème place, au classement des constructeurs.
Car, après la belle moisson des Amériques, le losange a dominé ses adversaires au Mexique. Ainsi, en dépit de l’abandon de l’une des deux monoplaces, le constructeur tricolore s’est à nouveau offert la place de « meilleur des autres ».

Renault F1 : et si…

Si Renault a réalisé une très belle opération, sur le plan comptable, à l’issue du Grand-Prix du Mexique, difficile de ne pas afficher une pointe de déception, après le drapeau à damier. Car, après les essais libres, la formation au losange paraissait capable de batailler voire, de devancer, Ferrari et Mercedes. Malheureusement, l’instabilité du temps et surtout, des températures, à joué en défaveur des monoplaces jaunes…Renault aurait-t-elle pu obtenir son premier podium en Formule 1 (depuis son retour) si les conditions étaient restées similaires au vendredi ? Nous ne le saurons jamais…

« Nous avons connu deux très bons week-ends de suite avec beaucoup de points. C’était une course très calme et solide de mon côté, bien qu’étant un peu seul avec cette stratégie à un arrêt. Nous avons dû gérer la voiture et les pneus tout au long de la course et toute l’équipe a fait de l’excellent travail ce week-end. C’est dommage pour Carlos. Sans cela, nous aurions pu finir sixième et septième et marquer encore plus de points. Néanmoins, nous avons accru notre avance aux championnats pilotes et constructeurs et c’est donc extrêmement positif. » Nico Hülkenberg

« Nous avons obtenu un bon résultat aujourd’hui dans l’optique du championnat. Nico a mené une course intelligente pour finir sixième. Nous avons aussi vu une voiture motorisée par Renault atteindre la plus haute marche du podium après une belle prestation de la part de Red Bull. Tout au long du week-end au Mexique, nous avons pu afficher un bon rythme faisant écho à notre performance d’Austin. Cela illustre les efforts de notre équipe jusqu’au terme de la saison. L’abandon de Carlos était très frustrant pour tous les membres de l’écurie et lui-même. Il faisait un travail fantastique et aurait également marqué de gros points. Félicitations à Lewis Hamilton pour son cinquième titre de Champion du Monde. Mercedes et lui ont placé la barre très haut et cela doit être une source d’inspiration pour l’avenir. Il nous reste deux courses cette année et nous visons une solide fin de saison. » Cyril Abiteboul

Ceci étant dit, avec l’arrivée très prochaine de Daniel Ricciardo dans ses rangs, l’écurie française a de bonnes raisons d’être plus optimiste qu’il y a encore quelques semaines. Car, après une petite période médiocre, en matière de performance pure, l’équipe tricolore a su réagir et avec la manière. Au point d’incarner, désormais, la quatrième force du plateau. D’ailleurs, le 8-0 infligé à Haas -principale de rivale au classement des constructeurs- semble sonner le glas de ce duel. Sauf surprise, Renault terminera le championnat 2018 au 4ème rang. En d’autres termes, l’objectif fixé en début de saison devrait être atteint. Mais attention car, avec un pilote de la trempe de Ricciardo, tout le monde souhaitera au moins un podium, l’an prochain. La pression monte donc d’un cran…

Image : RenaultSportF1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR