Le Mag Sport Auto

Formule 1 : retour de Kvyat chez Toro Rosso, à défaut de Vergne ?

Depuis quelques jours, certains de nos confrères font état d’un retour très probable de Daniil Kvyat en Formule 1, en tant que titulaire. En effet, le désert absolu que traverse la filière Red Bull -quasi moribonde- inciterait les organisateurs à « piocher » dans leur ex-réserve. Et après une probable approche de Vergne, ce serait Kvyat la nouvelle cible.

Red Bull en quête de jeunes talents

La planète Red Bull est en pleine crise à l’heure ou Max Verstappen accapare toutes les énergies, tandis que Carlos Sainz vient d’être cédé à Mclaren. Heureusement, Pierre Gasly n’a pas déçu cette année -bien au contraire, ce qui a permis à l’écurie mère de remplacer rapidement Daniel Ricciardo. En revanche, côté Toro Rosso, c’est le calme plat. Avec un Brendon Hartley pas ultra-convaincant (mais loin d’être mauvais) pour seule possibilité « maison », la marque de boissons énergisantes est dans une impasse.

C’est pour cette raison que les recruteurs tentent de débaucher des pilotes issus d’autres filières à l’image de Norris (Mclaren), désormais indisponible ou encore, de Giovinazzi (Ferrari), qui devrait trouver place chez Sauber. Reste la piste Esteban Ocon, dont on ne sait si elle est réellement crédible ou pas…

Alors, dans de telles circonstances, Red Bull croit probablement à un adage populaire évoquant les vieux pots et les meilleures soupes. Ainsi, après une très probable proposition faite à Jean-Eric Vergne, c’est sur Daniil Kvyat que la Scuderia de Faenza aurait jeté son dévolu. Chose que n’a pas démenti Helmut Marko, qui déclarait il y a peu que son ex-pilote avait mûri. Son bagage acquis chez Ferrari cette année intéresse-t-il les autrichiens/italiens ? Peut-être…

Mais ce possible retour démontre surtout l’étendue des dégâts au sein de la filière Red Bull ainsi que sa mauvaise réputation. Car personne ne semble souhaiter placer ses poulains dans l’une de ces équipes, compte-tenu de la politique très dure menée à l’encontre des pilotes qui ne performent pas. Reste toutefois une option, celle de recruter un ou deux pilotes du côté de Honda, volonté affichée par le motoriste nippon il y a quelques mois déjà.

Enfin, la situation pourrait évoluer dans le cas -par exemple- ou un Robert Kubica prendrait la place de Lance Stroll cette année encore. De bons résultats de la part du Polonais chez Williams lui ouvrirait, peut-être, les portes de Red Bull via Toro Rosso. Un pari sur une ex-star de la F1 que Marko pourrait se permettre de prendre, compte-tenu du manque d’opportunités attractives disponibles sur le marché…Mais cela reste de l’ordre de la spéculation alors, patience.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR