Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Ricciardo cite Mclaren en référence, pour Renault F1

Si l’aventure Renault F1 n’est pas, pour le moment, mirobolante pour Daniel Ricciardo, l’Australien n’en porte que très peu de responsabilités. Néanmoins, avec un pilote de ce calibre, le losange dispose d’une opportunité presque unique de passer un cap. Occasion à saisir d’urgence, sous peine de ne plus intéresser de grands pilotes, à l’avenir…

Renault F1 : l’expertise de Daniel Ricciardo

Chacun sait que, pour qu’une équipe passe du milieu de grille au statut de prétendante à la victoire, la présence d’un pilote référence est quasiment obligatoire. Bonne nouvelle, Renault dispose déjà de cet élément. Reste à améliorer tout le reste et en particulier, le châssis. C’est dans cette optique que Daniel Ricciardo pointe du doigt un problème, potentiellement chronique. En effet, d’après-lui, un souci majeur handicape le losange. La soufflerie pourrait être le problème, toujours selon l’Australien.

« Quand on regarde McLaren, c’est certainement la référence actuellement et ils ont réussi, ce sont eux qui ont le type de package que nous recherchons. En y regardant de plus près, ils sont capables d’emmener plus d’appui aérodynamique et plus efficacement, donc ils peuvent rouler avec davantage d’appui tout en perdant moins dans les lignes droites. Avec notre package, quand nous voulons en mettre plus [de l’appui aéro], on dirait que nous ne sommes pas capables de l’utiliser correctement, donc il y a quelque chose. Qu’il s’agisse de corrélation avec la soufflerie ou d’autres choses, j’imagine que tout ça va être abordé. Mais clairement, quelque chose ne colle pas, et je sais que l’équipe a beaucoup investi, mais le retour sur investissement n’est pas encore au rendez-vous ».

La Direction va-t-elle tenir compte du ressenti de son pilote ou garder la tête dans le sac ? Car, le recrutement de Daniel a aussi été fait pour cela, en théorie. A savoir, se fier au pilote pour gommer les défauts et rectifier ce qui doit l’être. Ricciardo sait gagner des courses, son avis doit donc être pris en considération.

Par ailleurs, l’intéressé fixe un objectif accessible à son Team c’est à dire, Mclaren. Compte-tenu que l’équipe de Woking dispose du même moteur et incarne actuellement la 4ème force du plateau, le constructeur tricolore va devoir s’en inspirer, c’est une certitude. Sachant que le duo de pilotes du losange est sans aucun doute plus performant/expérimenté que celui de la formation anglaise. Le problème est donc bien du côté de l’aéro et c’est sans doute sur ce point que Renault doit travailler, quasi-exclusivement.

« Ils [Mclaren] sont très rapides actuellement. Et une part de moi est en fait heureuse de voir qu’ils poussent le milieu de grille vers l’avant. Je pense que cela va nous forcer à tirer un peu plus de nous-mêmes. Évidemment, je ne suis pas content d’être battu, mais je crois que ça va nous pousser vers un meilleur niveau ; c’est notre objectif désormais et nous voulons trouver un moyen de les rattraper ».

Ainsi, Daniel Ricciardo se pose en véritable leader de l’équipe. Reste, pour Renault, à en tirer profit au plus vite. Car sa patience ne sera pas éternelle, d’autant que les équipes de pointe pourraient s’intéresser à lui très prochainement, si ce n’est pas déjà le cas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR