Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Romain Grosjean, l’heure du choix, après un mauvais résultat

D’ici très peu de temps, Günther Steiner et Haas vont devoir trancher. Le dilemme est simple, conserver Romain Grosjean ou le remplacer par Nico Hülkenberg. Car, le Team Principal de l’équipe américaine l’avait confié récemment, une décision sera prise après Monza. L’heure est donc grave, pour Romain Grosjean.

Formule 1 : Romain Grosjean, stop ou encore ?

Malheureusement pour Romain Grosjean, les deux dernières courses avant la sentence n’ont pas été idéales. Battu par Kevin Magnussen en qualifications, à Spa et Monza, le tricolore n’a pas impressionné. Néanmoins, en Belgique, l’intéressé avait réalisé un beau début de course. Avant de plonger dans les profondeurs du classement. En Italie, victime d’un contact (Pierre Gasly), le Français n’a pu défendre ses chances.

Toutefois, il serait surprenant que Steiner fasse son choix en fonction de ces deux dernières courses. Sachant que de l’autre côté, le rival de Romain, Nico Hülkenberg, s’est parfaitement comporté. 6ème en qualifications puis 5ème en course, l’Allemand n’a pas résisté à son coéquipier. Et c’est plus ce dernier point qui pourrait jouer en faveur de « Hulk ». En effet, ce dernier s’est comporté toute l’année en coéquipier modèle, obéissant aux consignes sans trop sourciller.

Haas F1 : Romain retenu, par défaut ?

Ceci étant dit, Haas n’aura pas forcément le choix. Car Hülkenberg intéresse d’autres équipes. A commencer par Alfa Romeo Racing. Si ce n’est que le second baquet (détenu par Giovinazzi) est la propriété de Ferrari. De plus, le pilote italien s’est bien repris, depuis Spa. Red Bull ? Peut-être. Du moins, à en croire Horner. Car Marko, lui, ne semble pas envisager ce recrutement « externe ».

Aussi, à moins d’une surprise (un départ précoce de Vettel de Ferrari, par exemple), le no 27 ne disposera pas de nombreuses options. Néanmoins, entre Alfa et Haas, on imagine que Nico choisirait plutôt la filière Ferrari. Avec la perspective de remplacer Sebastian, à court ou moyen terme. Effectivement, après le départ de l’Allemand, les rouges pourraient chercher un bon « second pilote », qui accepterait un rôle de no2. Et Hülkenberg serait parfait, dans ce rôle-là.

Alors, peut-être que Haas devra reconduire Romain Grosjean à défaut d’alternative crédible. Ceci étant dit, si choix il y avait, les capacités de l’Allemand, vraisemblablement très bon en matière de retour technique, feraient peut-être la différence. En plus de son côté « docile », lorsque des consignes sont décidées. Resterait, alors, pour Romain, une petite chance de rebondir chez Alfa Romeo. Où, à défaut, chez Williams. Bien que cette piste, sans financements importants, ne paraisse pas évidente à valider.

Quoiqu’il en soit, nous devrions être fixés d’ici le Grand-Prix de Singapour…

Formule 1 : Renault F1, meilleur résultat depuis le retour du tricolore

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR