Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Rosberg, le champion du monde aux nerfs d’acier (Abu Dhabi)

Formule 1 Rosberg

Il l’a fait ! En dépit d’un piège, tendu par Lewis Hamilton, qui se refermait lentement sur lui, Nico Rosberg a tenu bon jusqu’à la ligne d’arrivée pour aller cueillir son tout premier titre de champion du monde de Formule 1 ! Il succède, au sein de la famille, à son père, qui n’avait d’ailleurs pas jugé bon d’effectuer le déplacement. Dur pour Nico, d’autant que cette couronne est largement plus méritée que celle de Keke, à l’époque…Hamilton remporte le Grand-Prix d’ Abu Dhabi « pour l’honneur ».

Formule 1 : Hamilton recordman de victoires

Lewis Hamilton aura effectué le parcours parfait lors des quatre dernières manches du championnat du monde de Formule 1 édition 2016. Un sans faute composé de 4 poles et de 4 victoires (et un total de 10 succès cette année, soit une victoire de plus que Rosberg) pourtant inutile, dans l’optique du titre. En terminant 2ème de ces quatre Grand-Prix, Nico Rosberg a fait le job pour s’offrir un titre amplement mérité, même si son coéquipier a manqué de réussite sur l’ensemble de la saison. Tirons-lui notre chapeau tout particulièrement lors du Grand-Prix du jour, qu’il est parvenu à gérer à la perfection. Positionné juste derrière Hamilton qui le ralentissait en vue de laisser revenir les Red Bull et Sebastian Vettel, l’Allemand a fait preuve d’un mental extraordinaire pour faire face à une situation que peu d’entre-nous auraient aimé vivre…2ème, Nico laissait éclater sa joie et son émotion sur le podium…

Le mental, c’est d’ailleurs probablement ce que nous retiendrons de Nico Rosberg sur cette saison 2016 de Formule 1, le pilote Mercedes ayant réussi un championnat pour ainsi dire parfait avec très peu d’erreurs commises. Clairement, les progrès sont flagrants par rapport à l’année dernière. Chez Mercedes, par contre, la soupe à la grimace était au menu du dîner, après le refus d’Hamilton d’obéir aux ordres de son Team. Alors que son ingénieur puis, Paddy Lowe, lui intimaient l’ordre d’accélérer le rythme, ce dernier a préféré jouer sa carte personnelle. Et nous ne le blâmerons pas pour cette attitude qui, selon nous, fait du bien à la Formule 1 ! Des pilotes prenant leurs propres décisions sans se plier au diktat d’une écurie, voilà un état d’esprit dont nous avons besoin, de nos jours…Reste à savoir si l’écurie germanique prendra des sanctions ou non.

Evoquons le reste du classement, bien que cela reste totalement anecdotique compte-tenu des circonstances. Sebastian Vettel termine plutôt bien sa campagne 2016 en s’offrant un ultime podium derrière les deux Mercedes. L’ Allemand est également récompensé par le public, qui le gratifie du prix de « pilote du jour ». Max Verstappen, suite à une touchette dès le premier tour revient de loin -le néerlandais était dernier à l’issue du 1er tour- pour se classer 4ème après avoir opté pour une stratégie audacieuse à un seul arrêt. Ricciardo et Raikkonen complètent le top six dans cet ordre.

7ème et 8ème, Nico Hülkenberg et Sergio Perez confirment la place de 4ème décrochée par Force India au classement des écuries. Son meilleur résultat jamais obtenu en Formule 1. De son côté, Felipe Massa (9ème) accroche les points pour faire ses adieux à la Formule 1 et à l’écurie Williams. Celui que Ferrari nommait affectueusement « baby Felipe » tire donc sa révérence, au même titre que Jenson Button, qui quitte la discipline reine sur un abandon. De son côté, Fernando Alonso achève sa saison avec Mclaren sur une bonne notre en décrochant la 10ème place du classement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR