Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Sainz sauve, à nouveau, les meubles de la maison Renault

WRC Carlos Sainz Jr Monte Carlo

C’est la seconde fois d’affilée que Carlos Sainz, pourtant en difficulté face à son coéquipier, ramène de gros points à la maison, pour le compte de l’écurie de Formule 1 Renault. Ainsi, après sa belle cinquième place en Azerbaïdjan, l’espagnol s’est offert la septième place sous le drapeau à damier de Barcelone.

Sainz pas à l’aise mais plus en veine

7ème du Grand-Prix d’Espagne 2018, Carlos Sainz termine également meilleur pilote ibérique ! Car, alors qu’il s’était qualifié derrière la Mclaren de son compatriote, Fernando Alonso, le pilote Renault est parvenu à reprendre l’avantage en course. Mais il faut dire que, depuis deux épreuves, Sainz est bien aidé par les mésaventures de Nico Hülkenberg. Parti à la faute tout seul à Bakou, l’Allemand a joué de malchance en Espagne. Pénalisé par un problème d’arrivée d’essence en qualifications, ce dernier n’avait pu atteindre le cap de la Q2. Puis, quelques mètres seulement après le départ du Grand-Prix, Nico voyait sa monoplace détruite par la Haas de Romain Grosjean, en perdition au milieu du circuit…

« Je pense que c’est un résultat très positif pour l’équipe et moi. Nous pouvons être fiers de ce week-end sur ce circuit qui ne nous est pas favorable. Depuis vendredi, nous avons inversé la tendance, nous avons pris un excellent départ et nous avons fini septième. C’est la meilleure place que nous puissions atteindre aujourd’hui. C’est génial de réaliser une nouvelle prestation solide à domicile. J’espère que les fans se sont régalés et je leur adresse tous un grand merci pour leur soutien ! C’est un bon pas dans la lutte au championnat avec des points importants pour l’écurie. Nous devons encore travailler certains aspects, mais nous progressons bien. Continuons dans ce sens ! » Carlos Sainz (Renaultsport.com)

Pourtant, sur le papier, Hülkenberg reste nettement plus véloce que Sainz, comme le concédait d’ailleurs ce dernier, il y a quelques jours. Il expliquait, alors, ne pas être à l’aise dans sa monoplace. Toutefois, un enchaînement de bons résultats comme Carlos est en train de le vivre peut avoir des conséquences bénéfiques sur un pilote « en retrait », pour faire office de « déclic ».

Ceci étant dit, il ne faut pas oublier que, sur la piste, la marque au losange est restée bien en retrait face aux impressionnantes Haas. Il y a donc matière à faire mieux. Néanmoins, la régularité de l’équipe tricolore lui permet, pour l’heure, de devancer tous ses principaux adversaires au classement des constructeurs, tels Mclaren et Force India. Et dans cette optique du championnat, il serait bon que les deux monoplaces entrent régulièrement dans les points. Rendez-vous pris à Monaco, dans deux semaines ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *