Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Toro Rosso et le désastre Singapour, Gasly veut des réponses

Il s’agissait de LA très mauvaise surprise du Grand-Prix de Singapour, si l’on excepte les performances en baisse de la Scuderia Ferrari. Alors qu’ils étaient attendus dans le top dix en qualifications, les pilotes Toro Rosso ont grandement souffert sur ce circuit en ville disposant, pourtant, d’une architecture supposée convenir à la monoplace italienne.

Toro Rosso dans l’incompréhension

Nombre d’observateurs (et nous en faisions partie…) annonçaient des Toro Rosso en grande forme, à Singapour, sur le modèle de ce qui s’était produit en début de saison, à Bahrein. Type de tracé, températures, tout semblait réuni pour permettre à l’ensemble châssis/moteur de fonctionner à la perfection. Oui mais en pratique, rien ne s’est passé comme prévu…C’est aussi cela, la magie de la Formule 1, non !? Mais allez dire cela à Pierre Gasly, qui n’a toujours pas digéré ce week-end catastrophique.

Jamais compétitives, les Toro Rosso n’ont même pas été en mesure de se battre pour les points. En matière de performances, les italiens représentaient même, probablement, l’avant-dernière force du plateau, à peine devant Williams. Alors comment expliquer cette prestation décevante ? Pour l’heure, Pierre Gasly n’a pas de réponse mais le tricolore pousse pour découvrir ce qu’il s’est produit. Car, bien qu’il ait déjà signé pour Red Bull, l’intéressé n’en demeure pas moins concentré sur le présent. Ainsi, sa personnalité de perfectionniste reste en éveil :

« Nous devons faire des analyses, parce qu’il est difficile de comprendre pourquoi nous étions à ce point en retrait. Les deux week-ends précédents, nous étions bien meilleurs que ce que nous pensions et nous nous attendions à avoir de bonnes chances à Singapour. Finalement, nous avons été beaucoup plus lents que prévu. En qualifications, avec plus de vent, je perdais des appuis en courbe, donc nous avons beaucoup de choses à comprendre, parce que nous n’avons pas vraiment de réponses pour le moment. » (source)

La solution est-elle ailleurs ?

Pas de réponses, donc, pour le moment mais à bien y regarder, ce week-end de Singapour est apparu très mystérieux pour de nombreux pilotes. Ainsi, Bottas, Ricciardo ou encore, Magnussen, n’ont toujours pas compris pour quelles raisons ils avaient subi la loi de leurs coéquipiers respectifs à ce point. Un paramètre indépendant de la performance pure des monoplaces est donc entré en jeu, reste à déterminer lequel. Probablement qu’un début de solution se trouve au niveau des pneumatiques, qui auraient -potentiellement- répondu différemment selon le style de pilotage des différents pilotes…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR