Le Mag Sport Auto

Formule 1 : un cadeau empoisonné, pour Robert Kubica ?

Williams F1 2018

Assurément, le passage entre les saisons 2018 et 2019 de Formule 1 marquera un tournant, dans l’histoire de la Formule 1. Retraite pour Alonso, passage de Raikkonen de Ferrari à Sauber ou encore, transfert de Ricciardo chez Renault, les choses ont bougé, en F1. Mais un autre « mouvement » a fait l’actualité, ces dernières semaines, le grand retour de Robert Kubica. Un come-back qui s’annonce particulièrement complexe…

Robert Kubica : le pari impossible ?

En ce début d’année 2019, l’écurie Williams ne se fait pas d’illusions, la saison à venir ne s’annonce pas simple. Car, à moins d’un coup de génie des ingénieurs/concepteurs, la monoplace anglaise a de fortes chances de rester dans la seconde partie du plateau. Outre la perte de son sponsor principal, Martini, l’équipe de Grove devra tenter de se reconstruire avec des pilotes sur lesquels personne ne peut miser, pour l’instant.

Car, entre un George Russell qui débutera et un Robert Kubica dont on ne sait pas vraiment à quel point il est resté le pilote talentueux qu’il était avant son accident, l’incertitude règle chez Williams. Intéressons-nous plus particulièrement au polonais, qui a enfin obtenu son billet pour la Formule 1, après de longues années d’absence. Outre le fait qu’il ait été tenu à l’écart de la catégorie reine pendant une période record, il devra composer avec une machine de second plan, sauf surprise.

Alors dans ces conditions, il nous sera bien difficile de juger de ses compétences, surtout si la nouvelle monoplace stagne en fond de grille. Dans une telle situation, pour rester en F1 au-delà de 2019, il lui faudra donc battre régulièrement son jeune coéquipier. Outre cette obligation, c’est surtout son travail incluant le retour technique, le dialogue avec les ingénieurs et sa capacité à endosser un rôle de meneur qui seront déterminants. En est-il toujours capable ? Nous serons fixés assez rapidement.

Et dans le cas ou la Williams 2019 se montrerait plus véloce qu’escompté, très rapidement, les observateurs s’attendront à des coups d’éclats, sous la pluie par exemple. En effet, au-delà de la vélocité dont il devra faire preuve, c’est aussi et surtout le Kubica « d’avant » que tout le monde guettera. C’est à dire, un pilote hors norme, du calibre des Vettel et Hamilton, potentiellement capable de gagner des titres.

En clair, quel que sera le potentiel de sa machine, Robert Kubica sera d’emblée sous pression, avec une seule cible à viser, l’excellence. Une sacrée pression qui ne devrait pas lui faciliter la tâche. A moins que ce facteur ne le galvanise, à condition qu’il dispose des mêmes capacités que celles entrevues lors de sa première aventure en Formule 1. Affaire à suivre très attentivement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR