Le Mag Sport Auto

Formule 1 : un duo Hamilton/Vettel, Ferrari en a rêvé, Lewis a dit non

Depuis quelques années, les rumeurs d’un transfert de Lewis Hamilton vers Ferrari refont surface, environ 2 à 3 fois par saison. Rumeurs fondées ? Vraisemblablement, si l’on en croit les récents propos du principal intéressé. En effet, le Britannique vient de déclarer que Ferrari lui avait fait une offre…

Hamilton concentré sur Mercedes

Si Lewis Hamilton vient de révéler avoir été approché par le Scuderia Ferrari, ce dernier se garde bien de dire « quand » cette tentative s’est produite. Le pilote Mercedes indique néanmoins avoir refusé la proposition en question par « loyauté » envers son employeur actuel. Cela signifie-t-il, pour autant qu’un tel transfert reste envisageable à court terme ? Une chose est sûre, Toto Wolff est inquiet, à l’heure ou il négocie un hypothétique nouveau contrat avec son quadruple champion du monde de pilote.

« Le rouge est ma couleur favorite, mais je suis content où je suis. La loyauté est une valeur que m’a enseignée mon père. J’ai changé deux fois d’équipe en carrière, je ne suis pas le genre de pilote à aller à droite et à gauche. J’ai reçu des offres de Ferrari mais ils ne peuvent pas avoir tous les pilotes qu’ils veulent. Et je le dis en grand fan de Ferrari. C’est une équipe fantastique et j’adore lutter contre eux ». Lewis Hamilton (source : La Repubblica)

Reste à déterminer, aussi, si un duo Hamilton/Vettel chez Ferrari ne sèmerait pas la zizanie au sein de l’écurie actuelle. Pour l’heure, l’ Allemand dispose d’un fauteuil confortable face à un Kimi Raikkonen qui accepte, par la force des choses, son statut non-officiel de numéro 2. Evidemment, avec Hamilton à ses côtés, la situation serait tout autre. D’ailleurs, jusqu’ici, Ferrari a toujours soigneusement évité d’associer les deux meilleurs pilotes du moment dans son équipe.

De son côté, Lewis semble plutôt préoccupé par sa prolongation chez Mercedes : « Je veux continuer à piloter et je devrais le prolonger à un moment, mais je ne le ferai pas quand d’autres veulent que je le fasse. Je le ferai quand tout sera prêt »

Toto Wolff devrait donc pouvoir dormir sur ses deux oreilles encore un moment. Mais en Formule 1, mieux vaut rester sur ses gardes jusqu’à la signature effective d’un contrat…

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *