Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Un long dimanche spadois pour Renault Sport F1

Le Grand Prix de Belgique a été très compliqué pour Renault Sport. Tout a mal tourné très rapidement. Tout d’abord, les deux pilotes Hulkenberg et Sainz ont écopé de pénalités sur la grille. Au départ, la course de Hulkenberg dura moins de 200 mètres. De son côté, Sainz termine à la porte des points.

Renault Sport : Très mauvais week-end…

Le week-end de Nico Hulkenberg a viré au cauchemar. Pénalisé sur la grille, l’Allemand est le responsable de l’accident entre sa Renault, Alonso et Leclerc. Les trois pilotes s’en sortent, heureusement, sans égratignures. Mais les commissaires ont jugé nécessaire de pénaliser le pilote allemand de dix places sur la grille à Monza suite à cela.

Nico Hulkenberg, abandon : « Les roues avant se sont bloquées et j’ai glissé dès que j’ai appuyé sur la pédale de frein. Ces voitures sont très sensibles aérodynamiquement, notamment quand celles placées devant se regroupent. Cela fait perdre beaucoup d’adhérence et de charge. Je dois reconnaître que j’ai été surpris aujourd’hui. J’ai probablement commis une erreur d’appréciation en freinant un peu tard. C’est frustrant pour moi, pour l’équipe et pour les autres pilotes impliqués dans l’incident. Malheureusement, la course automobile est parfois ainsi. »

Il s’est qualifié seizième. Pourtant, c’est de la dix-neuvième place que s’élance Carlos Sainz en course. L’Espagnol a lui aussi changé son moteur : pénalité inévitable. Le pilote Renault est resté loin du carambolage du départ. Pourtant, il n’a pas su capitaliser par la suite pour terminer dans le top 10. Sainz échoue à la onzième place, une poignée de secondes derrière la Sauber de Marcus Ericsson.

Carlos Sainz, P11 : « C’était un week-end difficile dans l’ensemble. Aujourd’hui, nous avons eu du mal dans le deuxième secteur et les dépassements n’étaient pas simples comme nous ne pouvions pas assez nous rapprocher des pilotes devant pour exploiter le DRS. Quand on manque de confiance et d’équilibre, cela complique la donne sur cette piste. Nous avons des choses à analyser et à examiner. Vendredi, j’étais plus à l’aise au volant. Nous devons donc vérifier ce qu’il s’est passé au cours du week-end. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR