Le Mag Sport Auto

Formule 1 : un nouvel aileron, botte secrète de Renault F1 face à Haas ?

Si, pour l’heure, Renault F1 parvient à se maintenir au quatrième rang du classement des constructeurs, l’écurie tricolore ne doit son salut qu’aux contre-performances de Romain Grosjean et Haas. Car en matière de performances pures, les monoplaces américaines sont, quasiment à chaque fois, devant leurs rivales. Alors, pour tenter de redresser la barre, le losange apportera un nouvel aileron, ce week-end, à Hockenheim.

Quelles armes, chez Renault, face au surpuissant moteur Ferrari ?

Les dirigeants de l’écurie Renault, en Formule 1, sont bien conscients de ce que représente la menace Haas F1. Car si la formation américaine à déjà gâché de nombreux -gros- points cette saison, elle demeure la quatrième force du plateau, en vitesse pure. De son côté, Renault peut compter sur des pilotes fiables et une stratégie de course souvent inspirée, lui permettant d’effacer en partie le handicap constitué par une mauvaise place sur la grille.

Néanmoins, les Français ont la volonté de faire mieux c’est à dire, améliorer leur monoplace. Ainsi, un nouvel aileron sera introduit en Allemagne, une évolution sur laquelle l’ensemble de l’équipe fonde de gros espoirs et notamment, Nick Chester, qui commente l’intégration à venir de l’élément en question :

« Il aura une apparence un peu différente. Il a quelques caractéristiques légèrement différentes, donc ça changera un petit peu la parité entre l’entrée de virage et les virages à moyenne vitesse d’un côté, face aux virages à haute vitesse de l’autre. C’est un test intéressant pour nous. J’espère que ça apportera un peu de performance à la voiture, mais souvent, lorsque l’on change les caractéristiques de l’aileron avant, on ne peut pas être parfaitement sûr avant de le tester.

C’est une question de délai d’exécution. Si nous voulions faire un nouvel aileron en soufflerie, avec le temps de le développer et de le concevoir, de le fabriquer, il serait très tard dans l’année. Il pourrait y avoir quelques ajustements supplémentaires, mais probablement des modifications plutôt qu’un tout nouvel aileron. La lutte se resserre de plus en plus au sein du peloton. Ce n’est pas une situation confortable et cela va fluctuer tout au long de la saison. Nous serons plus forts sur certains tracés, tandis que nos adversaires le seront davantage que nous sur d’autres. Nous ne devons pas être distraits par le résultat d’une course, mais plutôt sur les tendances à long terme. »

Des ambitions revues à la hausse, donc, chez Renault, sachant que la montée en puissance du moteur Ferrari qui propulse notamment les Haas ne devrait pas faciliter la tâche à l’écurie située à Enstone, notamment sur circuits rapides (Spa, Monza, Suzuka, etc.). Rendez-vous, pour commencer, à Hockenheim dans quelques jours, tracé sur lequel les monoplaces tricolores pourraient être à leur aise.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR