Le Mag Sport Auto

Formule 1 : une nouvelle équipe se présente, avec Wehrlein comme pilote !

Pour une surprise…Alors que le Président de la FIA, Jean Todt, annonçait récemment qu’aucune candidature sérieuse n’avait été observée, un nouveau Team vient de frapper à la porte de la Formule 1 ! En effet, il s’agit d’une formation espagnole qui souhaiterait débuter dans la catégorie reine dès la saison 2022.

Pascal Wehrlein proche d’un retour en Formule 1 ?

Initié par Salvatore Gandolfo, ce projet d’équipe ibérique serait essentiellement soutenu, financièrement, par Monaco Increase Management (MIM Group). De plus, dans le cas ou l’idée irait jusqu’au bout du parcours, les pilotes seraient Pascal Wehrlein ainsi que Alex Palou, un espagnol de 22 ans engagé cette année en Super Formula.

« Rejoindre le Championnat du monde de Formule 1 2021 sera un projet à long terme. Nous sommes conscients des immenses défis qui sont devant nous, mais nous avons une équipe d’experts qui travaillent jour et nuit ainsi que la solidité financière requise par la FIA pour que ce projet soit un succès. Avec le nouveau plafonnement des budgets, la nouvelle distribution des revenus et la nouvelle réglementation technique et sportive, il y a une formidable opportunité pour les plus petites équipes de courir et de rendre à terme le championnat de Formule 1 à nouveau plus intéressant et plus équilibré ».

Fin juillet 2019, une équipe d’ingénieurs professionnels avec une expérience en F1 a commencé à travailler sur une étude préliminaire pour le projet de nouvelle écurie, qui sera terminée dès que la nouvelle réglementation sera publiée fin octobre », fait également savoir MIM Group. « L’équipe est désormais à un stade avancé des négociations avec les actuelles équipes de Formule 1 ainsi que les motoristes, afin de garantir le meilleur partenariat possible pour une écurie de Formule 1 espagnole à partir de 2021. Salvatore Gandolfo

Une association avec une écurie déjà en place semble donc à l’étude. Sans doute dans l’esprit de ce que fait Ferrari avec Haas voire, Alfa Romei. Côté moteur, en revanche, aucune information n’a encore filtré, de manière plus précise. Mais nous savons déjà qu’il ne devrait pas s’agir d’un bloc Mercedes. En effet, la firme allemande a déjà dépassé son quota de clients. Concernant Renault, difficile à imaginer, le losange ne souhaitant plus s’impliquer avec des clients. Restent, alors, les possibilité du côté de Honda et Ferrari. Sachant que le bloc japonais est moins coûteux. A suivre…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR