Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Vers un durcissement des règles moteur en 2018

Est-ce que les F1 vont disputer les prochains 24 Heures du Mans ? C’est la question que l’on peut se poser en contemplant la dernière version du Règlement Sportif de la Formule 1 en 2018 ! Les éléments composants le moteur sont au cœur de ces changements. Et il y a bien un motoriste japonais qui doit se faire du soucis…

De quatre à trois éléments moteur par saison

Nouveau coup dur pour les détracteurs de la fiabilité. La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) a décidé de durcir ses règles moteur pour la saison prochaine. Précédemment abordées en avril dernier, ces mesures ont été confirmées il y a deux jours dans la dernière version du Règlement Sportif. Ce durcissement des règles n’est qu’une continuité de ce que la FIA a pu faire les saisons précédentes. Le nombre d’éléments moteur autorisés se réduisent chaque année. Cette saison, tous les éléments sont limités à quatre exemplaires. L’utilisation d’un cinquième élément équivaut à une pénalité de dix places sur la grille de départ.

En 2018, la limitation passera à trois exemplaires concernant le moteur à combustion interne, le turbocompresseur et le MGU-H. Mais ce n’est pas tout. Aujourd’hui limité à quatre, le nombre de MGU-K, batterie et boitier de contrôle électronique va être réduit de moitié ! Dans un calendrier étendu à 21 courses l’année prochaine, certains éléments devront tenir un total ahurissant de onze courses sans casser…  Toutefois, la FIA assouplit ses pénalités. Si l’utilisation d’un élément supplémentaire sera toujours sanctionné par dix places de pénalité, un nouveau remplacement résultera par cinq places de pénalité « seulement ».

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR