Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Verstappen et Gasly en fond de grille à Monza

Formule 1 : Red Bull Barcelone 2019Red Bull

Les ex-équipiers Max Verstappen et Pierre Gasly vont se partager la dernière ligne du GP d’Italie de Formule 1 ce week-end, suite à des changements moteurs.

Après Alexander Albon et Daniil Kvyat, pénalisés à Spa-Francorchamps, au tour de Pierre Gasly et Max Verstappen de subir les pénalités de changement de moteur. Le néerlandais comme le français vont utiliser la Spec 4 du moteur Honda, ce week-end pour le Grand Prix d’Italie (6-8 septembre).

Dépassant ainsi le quota de 3 moteurs par saison, les pénalités vont tomber pour les deux pilotes. Un choix motivé par le besoin de développer l’unité de puissance japonaise. Ce qu’explique son directeur technique, Toyoharu Tanabe, au site de la Formule 1 :

« Du point de vue de l’unité de puissance, le développement fait que nous avions planifié de faire rouler tous nos pilotes avec la Spec 4 à Monza, après qu’Albon et Kvyat l’aient utilisé en Belgique. Pour leur première course avec cette Spec, Gasly et Verstappen vont prendre des pénalités et partir du fond de grille, mais nous pensons qu’ils pourront se battre, dimanche. Nous avons récolté des données importantes à Spa, que nous avons utilisées pour modifier les réglages et la calibration de l’unité de puissance. Nous allons essayer de maximiser le potentiel de la Spec 4 et espérer un nouveau résultat positif. »

Gasly et Verstappen motivés par le challenge de Monza

De retour chez Toro Rosso le week-end dernier à Spa, Pierre Gasly s’est également livré au site de la F1. Après une 9e place, il s’attend à une course excitante, à Monza :

« Ma course devrait être excitante, comme je vais avoir des pénalités sur la grille suite à l’arrivée du nouveau moteur Honda, donc je vais essayer de remonter. Cela veut dire que les qualifications seront moins importantes pour moi et avec mes ingénieurs, nous pouvons pleinement nous concentrer sur la course. »

Après un rapide abandon en Belgique, Max Verstappen s’attend, lui, à un nouveau challenge à Monza :

« Monza est (un circuit) très rapide, ce qui rend le pilotage très sympa mais ça peut aussi être un challenge pour nous et comme Spa, ce tracé ne nous est pas le plus favorable. Pour moi, les meilleures parties sont les sections rapides et les derniers virages, difficiles à prendre mais très agréables lorsque l’on y parvient. »

Le Grand Prix d’Italie de Formule 1 se tiendra ce week-end (6-8 septembre) à Monza. Outre Red Bull, Ferrari montera également son nouveau moteur sur les voitures de Vettel, Leclerc et Räikkönen.

https://twitter.com/redbullracing/status/1169193097156317184

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR