Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Verstappen juge sévèrement Bottas

C’est dans le cadre d’un entretien avec nos confrères de Ziggo Sport que Max Verstappen a taclé Valtteri Bottas, il y a quelques jours.
Dans cette interview, le Néerlandais a évoqué Lewis Hamilton, sa position au sein de l’écurie Mercedes mais aussi, son coéquipier, Valtteri Bottas. Fidèle à ses habitudes, le pilote Red Bull n’a pas gardé sa langue dans sa poche…

Verstappen : « Bottas est nulle part »

Il est évident que Valtteri Bottas traverse une mauvaise période, sur le plan psychologique en particulier. Alors que le Finlandais avait réalisé une honorable première campagne face à son coéquipier, il s’est ensuite effacé, de manière progressive, en dépit de quelques coups d’éclats, en qualifications notamment. Manquant aussi de réussite, Bottas a finalement lâché complètement lorsque les premières consignes sont apparues. Résultat, Valtteri n’a pas remporté le moindre Grand-Prix en 2018, situation difficile à vivre, lorsque l’on pilote l’une des deux meilleures monoplaces du plateau.

Alors, difficile d’en vouloir à Max Verstappen, après ces propos tenus chez nos confrères au sujet du pilote Mercedes : « Il ne s’agit pas d’être prêt ou de ne pas l’être. Il faut avoir le mental. Lewis était prêt dès sa première année, simplement parce qu’il avait une bonne voiture. Mais il a aussi désormais moins de pression. Il a une très bonne voiture et son coéquipier est nulle part. C’est plus facile quand toute l’équipe ne travaille que pour vous. Et plus la voiture est meilleure, plus cela devient simple.

Notons aussi que le Néerlandais semble sous-entendre qu’un bon mental découle obligatoirement d’une bonne monoplace. Pourtant, selon les propos tenus par les plus grands champions de l’histoire de la Formule 1, il semblerait plutôt que ce soit l’inverse. Un mental fort finit toujours par attirer monoplace et équipe qui lui permettront de décrocher une, puis plusieurs couronnes. Donc, aussi, de se maintenir à haut niveau sur l’ensemble d’une carrière. Cette attitude générant, également, de la confiance de la part de l’encadrement de l’équipe, dans sa globalité.

Sauf dans des cas particuliers, comme celui de Bottas, soudainement propulsé sur le devant de la scène sans s’y être réellement préparé, après le retrait surprise de Nico Rosberg. Qui plus est face à l’un des meilleurs pilotes de l’histoire. Alors, clairement, le Finlandais devra redoubler d’effort en matière de préparation mentale, pour espérer rivaliser avec Lewis Hamilton, Sebastian Vettel ou Max Verstappen sur l’ensemble d’une saison. Car, à ce stade de sa carrière, oui, le malheureux Valtteri semble être « nulle part »…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR