Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Verstappen n’a pas apprécié qu’Ocon ne s’excuse pas

Max Verstappen est revenu sur son altercation avec Estéban Ocon, après le Grand-Prix du Brésil 2018. Invité dans une émission diffusée aux Pays-Bas, le pilote Red Bull a, alors, expliqué quel avait été le déclencheur, lorsqu’il est venu s’expliquer avec le tricolore.

Estéban Ocon : un sourire en guise de déclencheur ?

Si l’on en croit les propos de Max Verstappen, c’est l’arrogance affichée par Estéban Ocon qui l’aurait incité à le bousculer, lors de la traditionnelle pesée, après l’arrive du GP du Brésil 2018. Alors que le Néerlandais s’attendait à une explication et surtout, à des excuses de la part du pilote Force India, la réaction de l’intéressé la fait sortir de ses gonds :

« Je voulais juste le voir et lui demander ce qu’il s’était passé et comment cela avait-il pu arriver. Mais il a immédiatement répondu qu’il était plus rapide que moi et l’a dit avec un grand sourire sur son visage. J’ai essayé d’être aussi positif que possible envers mes mécaniciens, mais évidemment cette seconde place ne semble pas juste. Et ensuite vous allez à la rencontre de quelqu’un comme lui qui ne s’excuse même pas pour ce qui s’est passé et réagit exactement de façon inverse« . A déclaré Verstappen sur Ziggo Sport

Effectivement, comme cela s’est vu, Estéban Ocon affichait un grand sourire lorsque Max tentait d’obtenir une explication. Et si cela n’excuse en rien le geste de Verstappen, l’on imagine qu’une telle réaction n’était pas idéale dans l’optique de faire redescendre le Néerlandais, encore sous le coup de l’adrénaline. Car, même si le pilote Red Bull a manqué de prudence -sur la piste, le Français aurait du, à défaut de prendre des gants au moment de dépasser, reconnaître son erreur.

Reste à déterminer pourquoi Estéban a réagi de la sorte, d’autant que son sourire a été sujet à différentes interprétations, notamment celle liée à la théorie du complot. Peut-être, aussi, qu’Ocon a mal jugé la séquence du fait de sa propre situation (il ne devrait pas être sur la grille de départ, en 2019), à la fois frustrante et révoltante…Quoiqu’il en soit, les deux pilotes ont été punis pour leurs actes respectifs, ce qui devrait clore ce chapitre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR