Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Verstappen prévient Honda, il ne changera pas de méthode !

En 2018, Max Verstappen n’a pas ménagé son constructeur, Renault qui, dès qu’un problème se manifestait, critiquait ouvertement le losange sans prendre de gants.
Une attitude qui peut ne pas plaire mais qui a le mérite d’être…directe ! Et bien, que Honda soit prévenu, le Néerlandais n’a pas prévu de changer de mode de fonctionnement avec le motoriste japonais.

Max Verstappen : le nouveau « snipper » de la Formule 1

Comme il vient de le déclarer à l’un de nos confrères, Max Verstappen ne compte pas faire preuve de tendresse avec Honda. En clair, son attitude avec Renault n’était pas due uniquement au fait que le motoriste tricolore avait consommé son mariage avec Red Bull. C’est donc le même accueil que réserve le Néerlandais au nouveau motoriste des monoplaces autrichiennes. A ceci près qu’il fera preuve d’indulgence -selon ses propres dires- à l’égard de Honda, au début :

« J’espère qu’il s’agira d’ un partenariat sur le long terme. Je ne m’attends pas à ce que tout se passe bien du premier coup, on ne peut pas s’attendre à cela, je crois. Je serai toujours virulent, mais il faut croire au projet. Nous ne pouvons pas être immédiatement impatients avec Honda. Après quatre années durant lesquelles cela n’a pas fonctionné, à un moment donné on en arrive à ce genre de conclusion. Ça peut parfois exploser. Mais c’est différent avec Honda. Je ne m’attends pas à me battre pour le titre dès le début de la saison. J’espère juste que nous serons un peu plus proches, et puis que je pourrai faire une année comme Lewis l’a fait, en étant très régulier. C’est beaucoup mieux pour le championnat. Il ne faut pas obligatoirement avoir la meilleure voiture ».

Ainsi, en dépit de la mauvaise réputation du bloc nippon (injustifiée en 2018), Max Verstappen semble, déjà, avoir de grandes ambitions (comme son patron, d’ailleurs) pour la saison à venir. Aussi, en cas de déception, le retour de bâton -pour Honda- pourrait être très difficile à encaisser. D’autant que les japonais ont beaucoup de mal avec la virulence des critiques, comme celles vécues pendant l’aventure Mclaren. Une situation à surveiller avec grande attention, donc…

source

Formule 1 : le facteur pneus nuit-il à notre bonne lecture des performances ?

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR