Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Vettel et Ferrari un accord peut-être avant le coup d’envoi

vettel

C’est l’intéressé lui-même, qui estime qu’il pourrait bien tomber d’accord avec Ferrari avant le début du championnat du monde de Formule 1 2020. Car en respectant le possible coup d’envoi au mois de juillet prochain, l’année sera déjà bien entamée. Et visiblement, selon Sebastian Vettel, il y a des chances pour que les choses se règlent avant ce premier Grand-Prix.

Formule 1 : Ferrari et Vettel, une histoire de durée ?

Cela confirme une nouvelle fois que les propos de Mattia Binotto n’étaient pas cantonnés -uniquement- à des fins de communication. Car si Sebastian Vettel dit vrai -et il n’y a pas de raison valable pour ne pas le croire- lui et son équipe pourraient trouver un accord d’ici juin/juillet prochain. Ce qui signifie donc que la Scuderia ne souhaite pas le jauger en piste avant de prolonger l’aventure.

« Je pense que l’un des éléments clés en ce moment pour tout le monde, que vous soyez sportif ou non, est de rester patient. Cela dépend évidemment de quand nous aurons la première course. Et il y a une chance que nous devions prendre une décision avant la première course, car pour le moment il semble qu’il n’y aura pas de course avant juin ou même juillet. Je pense que nous attendons tous. La principale priorité, je pense, après l’Australie a été de comprendre ce dont nous traitions, ce qui, dans une certaine mesure, n’est pas encore très clair « , a déclaré Sebastian Vettel« .

« De toute évidence, l’Italie a été considérée comme l’un des premiers pays d’Europe. Je pense donc que l’objectif national était manifestement là. Je pense que nous aurons encore du temps dans les prochaines semaines à en juger par les événements. Le premier grand prix n’est pas prévu avant un certain temps, malheureusement, mais oui, c’est sûr que cela nous donnera un peu de temps pour couvrir un peu plus de sujets. »

« Je pense que quel que soit l’accord, je pense que ce sera quelque chose qui correspondra à moi et à l’équipe. Normalement, les contrats signés par le passé étaient de trois ans. Je sais que je suis l’un des pilotes les plus expérimentés de F1, mais je ne suis pas le plus âgé et je ne pense pas qu’il y ait une limite d’âge à cet égard. Donc, je pense, comme je l’ai dit, que nous déciderons en fonction de ce qui nous met le plus à l’aise des deux côtés« .

Des propos qui font à nouveau allusion à la durée du contrat, supposément problématique du côté de Ferrari. Car au sein de la Scuderia, les doutes apparus lors des deux dernières saisons à l’égard des performances de Vettel ont suscité de la crainte. Aussi, avec cette confiance écornée, les dirigeants seraient très réticents à prolonger leur pilote pour trois saisons de plus. On parle d’ailleurs d’une année seulement. Le litige porterait sur ce sujet. Alors, reste la possibilité de couper la poire à deux et de partir sur un contrat de deux ans. A moins que les deux parties ne tombent pas d’accord et que l’aventure en commun n’en reste-là. Chose qui doit aussi être envisagée…

source

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR