Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Williams fait (un peu) mieux à Mexico

Achevé aux 12ème et 13ème rangs, le week-end des pilotes Williams sera parti du plus bas pour finir au milieu de la hiérarchie, sur un résultat assez étonnant.
Avec une piste plutôt favorable au moteur Mercedes, les hommes de Grove auront su tirer de la performance de leurs monoplaces.

Stroll dominateur

Si, sans surprise, les monoplaces de Grove ne dépassaient pas le stade de la Q1, de surprise il était question lorsque l’on voyait Stroll devancer son équipier. Avec plus de deux dixièmes d’avance, le canadien prenait l’avant-dernière place de la qualification, loin, très loin cependant d’un passage en Q2.

Néanmoins, et suite aux pénalités infligées à Grosjean et Gasly, Stroll gagnait deux places sur la grille de départ. S’élançant donc de la 17ème position, il allait faire son bonhomme de chemin, remontant la hiérarchie jusqu’au 12ème rang sous le drapeau à damier.

Si ce résultat s’avère relativement convaincant, le pilote Williams aura surtout marqué la course d’une manière plus originale. En effet, le canadien venait percuter l’un de ses mécaniciens pendant un arrêt aux stands. Heureusement, plus de peur que de mal pour le mécanicien en question. Williams devra quant à elle s’acquitter d’une amende de 25 000 $, mais ce devrait être dans les cordes (et le portefeuille) de Stroll père.

Sirotkin en suiveur

Dans la bataille interne l’opposant à son équipier, Sergey Sirotkin aura été constamment dominé ce week-end. En difficulté en qualifications, le russe ne cachait pas sa déception d’avoir réalisé un « mauvais tour », selon ses propos. Dernier sur la grille, il bénéficiait également des pénalités accordées aux deux français Grosjean et Gasly pour remonter quelque peu, jusqu’à la 18ème position.

Malheureusement pour lui, la course allait être du même tonneau que la qualification. Distancé par son équipier, le russe, en bagarre pour une place de titulaire l’an prochain, pouvait tout de même se féliciter de devancer également plusieurs pilotes. Les Haas et la Toro Rosso de Brendon Hartley n’auton, en effet, pas pu résister à la Williams. Profitant aussi des nombreux abandons, il prenait, ainsi, la 13ème place, juste derrière son équipier. Une performance intéressante au final.

Dans le même tour que Nico Hulkenberg, 6ème et meilleur des autres à l’issue de ce Grand-Prix du Mexique 2018, Williams peut se féliciter d’avoir sauvé un résultat correct. Malheureusement, les points ont encore échappé aux anglais. Prochaine tentative dans quelques jours, soit le 9 novembre, à Sao Paulo, pour le Grand-Prix du Brésil.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR