Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Zhou remporte le GP virtuel de Bahreïn

Formule 1 : Image d'une F2 dans F1 2019

Guanyu Zhou remporte le premier « Virtual Grand Prix » de la Formule 1, sur le circuit de Bahreiïn, au terme d’une course apocalyptique.

On le sait, l’épidémie actuelle de coronavirus empêche les évènements sportifs, y compris les Grands Prix, de se disputer. Mais comme annoncé il y a quelques jours, la F1 réagit en organisant une épreuve virtuelle ce dimanche 22 mars.

La catégorie reine du sport automobile se tourne en effet vers son jeu vidéo officiel, F1 2019, pour y organiser une course virtuelle. Regroupant des pilotes, gamers ou même un chanteur, ce premier Grand Prix s’est disputé ce soir, sur le circuit de Bahreïn.

Les qualifications, le calme avant la tempête

Et ici, pas d’essais libres, tout va très vite et commence avec une séance de qualification. Longue de 18 minutes, elle permet à Philipp Eng (pilote BMW) de prendre la pole position. Dans une Red Bull pour cet évènement, il devance Esteban Gutierrez et Guanyu Zhou.

La qualification est en revanche une déception pour Lando Norris. Très impressionnant au « Not The Bah GP » quelques minutes plut tôt, le Britannique (grand favori) est déconnecté dès les premiers instants de qualification. Il s’élancera du fond de grille, 19e, s’il parvient à rejoindre la piste…

Apocalypse de crashs

C’est heureusement le cas, mais avec plusieurs minutes de retard, la distance du GP est réduite de 50% à 25% (14 tours). La course peut toutefois démarrer… l’apocalypse aussi. Dès la première ligne droite, Nico Hulkenberg est dans le mur, à l’image de Singapour en 2016. Esteban Gutierrez le suit juste après dans les barrières. Et c’est Johnny Herbert, parti 16e, qui prend la tête… en coupant le premier virage !

Le triple vainqueur de Grand Prix de Formule 1 ne conserve toutefois pas la tête longtemps. Très agressif, Philipp Eng attaque en effet. Les deux monoplaces se touchent et l’Autrichien reprend la tête. Pendant ce temps, Lando Norris est victime d’une nouvelle « casse moteur » (déconnecté), une IA prend le relais pour piloter sa voiture.

Guanyu Zhou s’impose au GP virtuel de la Formule 1

En tête, la situation est de nouveau rapidement tendue, puisque Guanyu Zhou prend le leadership. Le pilote chinois de la Renault Sport Academy effectue toutefois rapidement son arrêt aux stands. Eng est donc de nouveau leader.

Mais quelques boucles plus tard, le poleman doit lui aussi changer de gommes, ce qui laisse le champ libre à Guanyu Zhou. Très solide, le Chinois compte rapidement plusieurs secondes d’avance et garde son avantage pour aller l’emporter largement.

Tout est en revanche différent pour Philipp Eng. L’Autrichien est rattrapé par Stoffel Vandoorne. Sous pression, il tente de contenir les assauts du Belge mais est trop agressif, puisque les deux voitures se touchent. A l’entrée du dernier tour, Vandoorne prend la seconde place, qui’il garde jusqu’au bout.

Philipp Eng termine donc 3e, devant le youtuber Jimmy Broadbent, ce dernier aux prises jusqu’au dernier virage avec Lando Norris, revenu dans la session après sa déconnexion. De quoi donner une épreuve loin d’être sérieuse, mais complètement imprévisible. La prochaine course se disputera dans deux semaines sur le circuit de Melbourne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR