Le Mag Sport Auto

Formule E : Buemi en empereur de Chine, Prost pénalisé

Comme cela est souvent le cas en Formule E, la course de Pékin s’est révélée particulièrement riche en rebondissements. Seul Sebastien Buemi, parti en pole position, aura vécu une course tranquille en s’imposant avec facilité et en réussissant le hattrick, le Suisse ayant, qui plus est, décroché le meilleur tour en course. Avec déjà 30 points au compteur, le pilote eDams se présente cette saison en grand favori.

Formule E : Course décevante pour Nicolas Prost

Derrière, son coéquipier, Nicolas Prost, aura vécu une course plus compliqué. Auteur d’un départ moyen puis d’une petite erreur de pilotage, le Français se voyait passé successivement par Nick Heidfeld (Venturi) puis Lucas di Grassi (Team Audi Abt). A la faveur du changement de monoplace, Prost allait néanmoins récupérer un rang sur Heidfeld, avant que ce dernier ne le repasse en course. Suite à l’interruption de course provoquée par l’accrochage Villeneuve/Da Costa, Nicolas profitait du restart pour passer à nouveau Nick. Malheureusement pour le fis d’Alain Prost, l’affaissement de son aileron arrière allait sonner le glas de sa course, suite à la sortie d’un drapeau noir à son encontre.

Formule E : Heidfeld et Mahindra sur le podium

Abandon pour Nicolas Prost, qui offre le podium à Heidfeld sur un plateau, bien que ce dernier ait été contraint de batailler jusqu’au bout face au retour des pilotes du Dragon Racing, Loïc Duval -auteur d’une course très solide- et Jérôme D’Ambrosio (5ème). Di Grassi termine deuxième de cet ePrix de Chine, pour sa part.

Sam Bird sauve la course de DS/Virgin en terminant sixième après avoir effectué de nombreux dépassements, tandis que Jean-Eric Vergne finissait hors des points. Chez DS Virgin, il va falloir travailler dur pour résoudre le problème de consommation d’énergie excessive. Exploit de Nathanaël Berthon qui, pour sa première course en Formule E au volant d’une Aguri peu performante datant de l’année dernière, réussit à arracher les quatre points de la huitième place. En s’arrêtant plus tardivement que ses camarades, le tricolore offre ainsi un beau résultat au Team Nippon.

Même exploit pour Oliver Turvey, septième de l’ePrix de Chine après s’être élancé du fond de grille, tout comme Berthon. A noter enfin, le point de la dernière place décroché par le pilote Français Stéphane Sarrazin (Venturi), qui intègre le top dix quelques mètres avant le drapeau à damier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR