Le Mag Sport Auto

Formule E : Di Grassi vainqueur à Mexico à la photo-finish !

Lucas di Grassi s’impose sur le fil ce soir à Mexico, en Formule E. Le pilote Audi vire en tête dans les trois derniers mètres de course aux dépens de Pascal Wehrlein, qui aura été devant du premier au dernier tour…

Départ sous tension

Mexico, quatrième manche du championnat du monde 2018/2019 de Formule E. Il y a quelques heures, Pascal Wehrlein inscrivait son nom dans le « hall of fame » de la catégorie de monoplaces électriques. En effet, l’Allemand a signé la pole position de l’ePrix, sa première, et ce sur sa troisième tentative ! Ancien espoir de la Formule 1, le pilote Mahindra peut-il se placer comme un candidat crédible au titre ?

Lorsque les feux s’éteignent à Mexico, Wehrlein réalise un envol parfait. Plus loin sur la grille, Oliver Rowland fait l’intérieur à Lucas di Grassi et remonte jusqu’à la deuxième position ! Les premiers tours sont brouillons, certains coupent légèrement des virages tandis que Felipe Nasr, qui dispute ici son premier ePrix de Formule E dans l’équipe Dragon, part en tête-à-queue.

Mais quelques instants plus tard, Nelson Piquet et Jean-Eric Vergne s’accrochent. Le pilote Jaguar décolle en touchant l’arrière du Français. Sa monoplace est détruite. Des dizaines de débris de carbone jonchent la piste, cela pousse la direction de course à brandir le drapeau rouge.

Photo-finish

Les minutes s’écoulent tandis que le peloton est regroupé dans la voie des stands. Dans l’affaire, la DS Techeetah de Vergne souffre d’une suspension arrière endommagée. Alexander Sims a également fait partie, malgré lui, de l’accrochage avec Piquet. Les voitures de Sims et Vergne subissent quelques réparations de fortune avant de reprendre la piste pour le drapeau vert.

Au restart, Antonio Felix da Costa tente de se défaire de Sébastien Buemi pour le compte de la quatrième place. Le Portugais tente de passer dans un trou de souris et endommage la direction de sa BMW. En parallèle, d’Ambrosio, Bird et Frijns, tous trois partis depuis le fond de grille, remontent leurs adversaires quatre à quatre. La course Jean-Eric Vergne vire une nouvelle fois au cauchemar : il est envoyé en tête à queue par Mitch Evans dans la portion du stadium.

Les pilotes de tête attendent les dernières minutes de course avant d’activer leur ultime « attack mode ». Mais cela les pousse à surconsommer, ce qui n’aide pas les deux Nissan de Buemi et Rowland. Ces derniers perdent tout dans le dernier tour en course, leur batterie étant à plat ! Lucas di Grassi a quant à lui maîtrisé à la perfection sa consommation d’énergie. Le Brésilien exerce une pression folle sur Pascal Wehrlein.

Dans le tout dernier tour, les deux hommes sont roues dans roues. Wehrlein est obligé de court-circuiter une chicane pour rester devant, ce qui lui vaudra une pénalité de 5 secondes. Dans la dernière ligne droite, le pilote Mahindra tombe en panne ! Di Grassi, encore blotti dans son diffuseur, le déboîte et remporte la course ! Le pilote Audi n’aura été en tête de la course que sur les trois derniers mètres… Ceux qui comptent le plus !

ePrix de Mexico : Le top 10

  1. Lucas di Grassi – Audi
  2. Antonio Felix da Costa – BMW Andretti
  3. Edoardo Mortara – Venturi
  4. Jérôme d’Ambrosio – Mahindra
  5. André Lotterer – DS Techeetah
  6. Pascal Wehrlein – Mahindra (pénalisé)
  7. Mitch Evans – Jaguar
  8. Felipe Massa – Venturi
  9. Sam Bird – Envision Virgin
  10. Daniel Abt – Audi

https://twitter.com/FIAFormulaE/status/1096912328900120578

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR