Le Mag Sport Auto

Formule E: Encore raté pour Nissan e.Dams

Montée en puissance depuis le début de la saison, l’écurie Nissan e.Dams avait une vraie opportunité de frapper fort ce week-end. Une mauvaise gestion de course l’en aura pourtant empêchée, contraignant les deux voitures à l’abandon.

Le samedi avait bien commencé pour Nissan. Ne faisant que confirmer la vitesse aperçue en essais libres les deux monoplaces se qualifiaient en super pôle. Une première pour le constructeur nippon, après quatre courses.

Quatrième Oliver Rowland se payait même le luxe de devancer son équipier, Sébastien Buemi, sixième. A quelques heures du début de la course, tous les espoirs étaient permis pour les deux pensionnaires de Nissan e.Dams.

Mauvaise gestion de course

Le début de course allait confirmer cette vitesse. Dans le groupe des leaders, Rowland et Buemi occupaient les second et quatrième rangs. Pas perturbés par le drapeau rouge, l’E-Prix allait néanmoins prendre un tour moins avantageux peu avant l’arrivée.

Le premier coup d’arrêt survenait à quelques minutes de la fin, lorsque Oliver Rowland utilisait son « attack mode ». Manquant un point de freinage, il perdait une places et se retrouvait forcé à attaquer pour repasser.

Cette donne devait changer la fin de course des deux Nissan. Alors troisième et quatrième, les voitures japonaises tombaient en panne d’électricité dans le dernier tour ! De quoi annihiler tous les espoirs de réussite des pilotes, qui finissaient non-classés.

Après l’erreur de Santiago, c’est une nouvelle opportunité de scorer de nombreux points qui s’envole. Mais du positif est à retenir. La voiture est compétitive et Oliver Rowland semble gagner en vitesse. Il faudra concrétiser cela dès Hong-Kong, prochaine étape, le 10 mars.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR