Le Mag Sport Auto

Formule E : Mitch Evans domine à Mexico

Formule E : Mitch Evans dans sa Jaguar en 2019

Mitch Evans s’impose de main de maître à l’E-Prix de Formule E de Mexico ce 15 février. Jean-Eric Vergne obtient enfin un bon résultat, quatrième.

L’après-midi ne fait que commencer à Mexico, lorsque le départ de l’E-Prix de Formule E est donné. André Lotterer est en pole position, la première de l’histoire de Porsche dans ce championnat. Mais cela ne dure pas. En tentant de fermer la porte au  virage 1, Lotterer est poussé par Evans qui le dépasse et prend la tête. L’Allemand est désormais mal placé et perd plusieurs place par la suite. Le poleman ne pointe que 4e à la fin du premier tour.

Un tour que Mitch Evans mène donc. Le Néo-Zélandais devance De Vries et Buemi, alors que Jérôme d’Ambrosio effectue immédiatement sa pénalité de stop&go. Tout comme Pascal Wehrlein, avec un drive through.

Une excellente décision, car presque au même moment, Nico Müller finit dans le mur du virage 1. Le safety-car est déployé et permet aux deux Mahindra de revenir dans le coup. De même pour les poursuivants de Mitch Evans, déjà bien en difficulté face au rythme du leader.

Début de course chaotique

Et c’est avec encore environ 35 minutes à disputer que se relance cet E-Prix. Dès les drapeaux verts, Evans parvient à surprendre tout le monde, gardant la tête. Lotterer remonte, pour sa part, au 3e rang. Le restart est plutôt calme, Felipe Massa abandonnant toutefois suite à un crash.

Mais l’accalmie ne dure pas, principalement pour André Lotterer. Le poleman du jour vient en effet percuter Nyck de Vries. S’il peut continuer, l’état de sa voiture se dégrade rapidement. Au point de devoir rentrer aux stands changer d’aileron avant, dans un panache de fumée.

Da Costa sur une autre planète

La course prend alors un tour de gestion, de nouveau très bref. Puisque les deux DS-Techeetah de Da Costa et Vergne ne sont pas dans cette dynamique. Les pilotes de l’équipe franco-chinoise utilisent effectivement leurs « attack mode » en série. Au nombre de trois, aujourd’hui, les deux hommes parviennent petit à petit à recoller au groupe de tête.

Et c’est pour directement se montrer incisif ! Da Costa, revenu sur De Vries 5e, attaque en effet immédiatement au virage 1. La défense du pilote Mercedes est virulente… trop virulente, puisqu’il manque son freinage et sort de la piste. Tout en tapant Robin Frijns, qu’il envoie également hors du circuit. Le pilote Virgin parvient à repartir, mais hors du top10… Ma Qing Hua suit pour sa part Nyck De Vries, tapant un mur le contraignant à l’abandon.

La fin de course se profile alors, ainsi qu’une remontée pour Antonio Félix Da Costa. Le pilote DS-Techeetah rattrape et double ses adversaires un à un. Semblant ne pas souffrir de sa consommation. A trois minutes du terme, le Portugais a déjà rattrapé Sam Bird, alors 2e. Et il se fait pressant, au point de pousser l’Anglais à la faute. Dans le mur, ce dernier ne peut repartir. C’est l’abandon et un nouveau zéro pointé.

Mitch Evans s’impose pour la deuxième fois en Formule E

En tête, en tout cas, Mitch Evans et sa Jaguar sont proprement intouchables. Bien que rattrapé par Da Costa, il tient bon et s’impose pour la deuxième fois après Rome l’an passé, à l’issue d’une superbe course. Da Costa termine deuxième devant Buemi et Vergne, 4e, enfin un bon résultat pour le Français.

Au championnat, Mitch Evans reprend désormais la tête, d’autant que Stoffel Vandoorner termine hors des points suite à un crash. Stoppant sa série de bons résultats dans les points. Le Néo-Zélandais devance maintenant Alexander Sims d’une petite unité, 47 à 46. Jean-Eric Vergne remonte pour sa part 12e au général, avec 16 points.

Du côté des Equipes, BMW mène avec 71 points devant Jaguar, avec 59 unités. DS-Techeetah est quatrième, avec 55 points. Rendez-vous dans deux semaines du côté de Marrakech pour la suite du championnat du monde de Formule E.

Le classement de l’E-Prix de Formule E de Mexico 2020

  1. Evans
  2. Da Costa
  3. Buemi
  4. Vergne
  5. Sims
  6. Di Grassi
  7. Rowland
  8. Mortara
  9. Calado
  10. Wehrlein
  11. d’Ambrosio
  12. Frijns
  13. Günther
  14. Hartley
  15. Turvey
  16. Jani
  17. Vandoorne
  18. Bird
  19. Abt
  20. Qing Hua
  21. De Vries
  22. Lotterer
  23. Massa
  24. Müller

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR