Le Mag Sport Auto

Formule E : Wehrlein en pole à Paris…mais disqualifié ! [Màj]

Pascal Wehrlein a pris la pole position d’une qualification très disputée à l’E-Prix de Formule E de Paris. Sur un circuit ou doubler est très compliqué, l’allemand devance Rowland et Buemi.

Chaque pilote souhaitant s’élancer dernier afin de bénéficier de la meilleure piste possible, la session 1 démarre sur une attente de plusieurs minutes. A 2’30 de la fin, Evans se décide cependant à sortir. Le pilote Jaguar est le premier à déclencher le chrono… et se qualifie dernier du groupe. C’est en effet Jérôme d’Ambrosio qui réalise le meilleur temps, devant Lotterer, Di Grassi, Da Costa et le malheureux Evans.

Les malheurs ne font d’ailleurs que commencer pour le pilote Jaguar. Après la pluie des EL1, la piste s’améliore à chaque passage. Le second groupe ne peut qu’en profiter. Frijns s’installe en tête, Abt est 4ème. Déception du côté de Vergne en revanche. Le français n’est que 7ème. Hors de la superpole et loin de son équipier 3ème.

Mais la qualification ne s’arrête pas là. C’est en effet au tour du groupe 3 de prendre la piste, avec des surprises. Malgré une grosse attaque, Alexander Sims ne signe d’abord que le 10ème chrono.  A l’inverse, Oliver Rowland effectue une grosse performance. Il prend la tête en 1’00’4, juste devant Wehrlein et Buemi. Sixième, Massa prend également une option pour la superpole. Il reste encore un groupe à passer…

Notamment composé de Lopez et Günther (très performants aux qualifications à Rome), le groupe 4 peut être dangereux pour les pilotes du top6. Mais contre toute attente, aucun pilote ne parvient à inquiéter les pilotes de la superpole. Seul Günther s’approche, se classant 7ème. La superpole est donc composée de Rowland, Wehrlein, Buemi, Frijns, d’Ambrosio et Massa.

Wehrlein sort du lot

Felipe Massa est le premier à s’élancer dans la superpole. Le brésilien, qui dispute sa seconde superpole, est à la limite. Il frôle les murs, bloque les roues, mais ne réalise qu’un 1’01’217. Soit le chrono de Mitch Evans, 20ème. Sur une piste désormais sale, d’Ambrosio, qui le suit, ne parvient pas à le battre. Robin Frijns est lui aussi très agressif. Mais très à l’aise, le pilote Envision Virgin Racing réalise un superbe tour. Après son passage, il est provisoirement en tête, 4 dixièmes plus vite que Massa.

3 pilotes restent encore à passer, dont les deux Nissan. Première d’entre elle, celle de Buemi. Malgré un blocage de roues, le suisse prend la pole provisoire pour 25 millièmes de seconde. Pascal Wehrlein s’élance à sa suite. Après une entame de tour moyenne, l’allemand réalise un second secteur parfait. Il prend 4 dixièmes à Buemi et se « contente » de gérer jusqu’à la fin, pole provisoire à la clé. Et si Rowland, dernier à passer, prend le meilleur premier secteur, il ne peut rivaliser face à Wehrlein dans le second. L’anglais passe la ligne second. La pole est pour Wehrlein.

La prochaine échéance est désormais la course. Pascal Wehrlein l’abordera donc en poleman, devant Rowland et Buemi. Du côté des français, Tom Dillmann, 11ème, devance Vergne, 14ème. Départ à 16h00, en direct sur Canal+ et Eurosport.

[Màj] : Coup de théâtre, Pascal Wehrlein et Jérôme D’Ambrosio sont disqualifiés en raison d’une pression de pneux un peu trop haute. La pole revient donc à Oliver Rowland.

Top10 de la qualification de l’E-Prix de Paris

1 – Rowland

2 – Buemi

3 – Frijns

4 – Massa

5 – Günther

6 – Lotterer

7 – Abt

8 – Di Grassi

9 : Mortara

(crédits photo Twitter Mahindra)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR