Le Mag Sport Auto

Giuliano Alesi « renvoyé » par l’académie Ferrari

Giuliano Alesi sur un podium en GP3

Giuliano Alesi ne poursuivra pas sa carrière dans l’académie de jeunes pilotes de Ferrari en 2021. Son père, Jean Alesi, l’a révélé lors d’une interview.

Giuliano Alesi va quitter la Ferrari Driver Academy en 2021. Jean Alesi a récemment annoncé la nouvelle dans les colonnes du quotidien suisse Blick. « Nous n’avons pas de sponsors pour 2021, Ferrari l’a [Giuliano] renvoyé de l’académie et je ne peux plus dépenser mon propre argent », a ainsi résumé l’ex-pilote Ferrari.

Ce dernier a aussi rappelé qu’il s’est séparé de sa F40 pour financer la saison 2020 de son fils. « Avec HWA, nous avons parié sur la mauvaise équipe. Nous avons payé plus d’un million d’euros mais aucune promesse n’a été tenue. Quand nous sommes passés chez MP, HWA voulait encore 80 000 € ».

Jean Alesi a toutefois tenu à clarifié ses dires peu après. Dans des propos rapportés par AUTOhebdo, le vainqueur du GP du Canada 1995 estime que le Blick a « été un peu trop loin dans son analyse de la situation (…) Giuliano n’est pas « viré » de l’Academy, comme il est expliqué dans l’article. Simplement, elle n’a pas vocation à accompagner ses membres tout au long de leur carrière. »

Quel avenir pour Giuliano Alesi?

Cette annonce intervient après deux saisons difficiles pour le Vauclusien en Formule 2. Déjà mis quelque peu en difficulté en GP3 de 2016 à 2018, le passage à la catégorie supérieure a été délicat. Alesi a conclu l’exercice 2019 au 15e rang avec Trident. Il occupe actuellement le 17e en 2020.

Giuliano tente toutefois de réagir. Il a récemment quitté l’écurie HWA Racelab pour rejoindre MP Motorsport. Le transfert s’est effectué lors de la dernière manche, en Russie (25-27 septembre) mais les résultats n’étaient toujours pas au rendez-vous. Le fils de Jean a pris le drapeau à damier au 14e puis au 16e rang. À voir ce que donneront les courses à Bahreïn, du 27 au 29 novembre puis du 4 au 6 décembre.

Résumer Giuliano Alesi à ces performances serait toutefois injuste. L’Avignonnais a été touché par de nombreux problèmes cette année et est capable de belles courses. Il l’a prouvé en ouverture de saison en terminant 6e de la course longue en Autriche (après avoir démarré du 18e rang). Au cours de ses deux saisons de F2, il a également dominé ses équipiers Ralph Boschung (chez Trident en 2019) et Artem Markelov début 2020.

Son profil est donc loin d’être mauvais. Reste que Ferrari pousse ses jeunes talents vers la Formule 1 et que Giuliano Alesi ne devrait pas faire partie du voyage. Gageons qu’il saura trouver un baquet pour la saison 2021et le futur, sans ce soutien de poids.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

If you haven’t already, Shibuya needs to be added to your bucket list✨ Definitely one of my favorite places to be

Une publication partagée par Giuliano Alesi (@giulianoalesi) le

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR