Le Mag Sport Auto

Le GP d’Australie de Formule 1 vu côté pneumatiques

Vous le savez nous débutons une nouvelle ère en Formule 1, avec des F1 plus rapides de 4 à 6 secondes par rapport aux années précédentes mais aussi, avec des gommes plus larges de 25 %. Un élément qui permettra aux pilotes de demander plus à leurs montures, avec une dégradation de la gomme plus limitée.

GP de Formule 1 d’Australie : les choix de Pirelli

Pour ce qui est du circuit de Melbourne, étant donné qu’il est semi-permanent et emprunte les alentours du fameux Albert Parc, Pirelli a décidé d’apporter ses gammes de pneumatiques les plus tendres à savoir les célèbres P Zero :

  • Pour la 1ère fois sur le circuit les ultra-tendres « violet »
  • Les super-tendres « rouge »
  • Les tendre « jaune »

Le circuit du côté des pneumatiques :

Comme dit précédemment, le circuit de Melbourne est un tracé temporaire. Ainsi, le vendredi, nous aurons droit à une piste « verte » et très poussiéreuse, qui s’améliorera au fur et à mesure des séances. Le circuit comportant de nombreux virages lents les équipes privilégieront une configuration à forts appuis afin d’avoir le maximum de grip mécanique.

Le pneu le plus sollicité sera l’arrière gauche. En ce qui concerne l’aspect de l’asphalte la piste est assez lisse, la dégradation sera donc limitée. Pour ce qui est de la météo, les températures oscilleront entre 24°c et 30°c avec un ciel légèrement voilé, des averses ne sont pas à exclure (c’est la fin de l’été en Australie).

Le Mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Les teams ont bouclé un total de 7427 tours à Barcelone, durant l’intersaison, en utilisant la totalité des mélanges mis à leur disposition, mais en se concentrant sur les gommes « medium » et « tendres » qui conviennent tout particulièrement à la piste de Montmelo. A Melbourne, il sera intéressant de récolter davantage de données autour des « ultra-tendres » et « super-tendres », dont les informations aujourd’hui à notre disposition sont plus réduites. ».

Les nouveautés 2017

  • Nouvelle règle concernant les départs : désormais les pilotes géreront l’embrayage seuls et sans aide (Mercedes a développé des palettes aux formes exactes des doigts de leurs pilotes pour avoir un meilleur toucher et un meilleur calage de l’embrayage)
  • En cas de pluie et de Safety Car les restart se feront sur la grille, ce qui pimentera les relances (les petites équipes pourront peut-être, ainsi, tirer leur épingle du jeu)
  • Du premier au cinquième GP Pirelli allouera au teams le même nombre de trains de pneus à savoir sept du mélange le plus tendre proposé, sept du moyen, et deux du plus dur
  • A partir de Monaco les teams pourront à nouveau sélectionner 10 trains de pneus sur 13.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR