Le Mag Sport Auto

Grand-Prix du Brésil 2017 : hiérarchie à l’issue des libres 1 – Formule 1

Formule 1, Lewis Hamilton

Formule 1, Brésil, libres 1 – Les Mercedes ont donné le ton, sur le tracé d’Interlagos. Sur un circuit supposé favoriser Ferrari et Red Bull, les pronostics ont à nouveau été déjoués. Lewis Hamilton signe le meilleur temps de ces EL1, suivi de son coéquipier, Valtteri Bottas.

Formule 1 : Russel et Leclerc à l’oeuvre

Si la pluie est attendue sur ce Grand-Prix du Brésil 2017, c’est sur une piste entièrement sèche que débute les essais libres 1. Chez Force India, le jeune espoir britannique, George Russel, est déjà en piste. Un pilote issu de la filière Mercedes. Du côté de Sauber, c’est Charles Leclerc qui est à l’oeuvre, en lieu et place de Pascal Wehrlein, dont il prendra probablement la place, l’an prochain. A noter que, à titre exceptionnel, Antonio Giovinazzi a été autorisé à prendre le volant de la Haas de Kevin Manussen, en essais libres 2. L’écurie américaine a préféré privilégier son pilote danois lors de cette première séance, la pluie étant attendue en EL2.

Le premier des gros calibres à signer un temps significatif est Valtteri Bottas. Avec un 1’10’102, il devance les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo, dans cet ordre. 15 minutes se sont écoulées dans cette séance et seules 3 monoplaces se sont lancées à la conquête du chronomètre. Mais très vite, Sebastian Vettel les rejoint, muni de gommes super-tendres. L’ Allemand échoue au quatrième rang, après un tour de mise en jambes, semble-t-il. Côté Renault, le week-end commence très mal. Sans avoir eu le temps de signer une référence, Brendon Hartley range sa Toro Rosso sur le côté, moteur « explosé »…

Les pilotes sortent les uns après les autres. Lewis Hamilton signe une nouvelle référence en 1’09’445, un peu plus de deux dixièmes devant son coéquipier chez Mercedes. Les flèches d’argent ont réalisé ces chronos en gommes tendres, au contraire de leurs deux poursuivants directs à savoir, Felipe Massa (Williams) et Sebastian Vettel (Ferrari), dans cet ordre. 5ème, Daniel Ricciardo est en pneus tendres mais devant son compagnon d’écurie, qui dispose de mélanges super-tendres.  Vandoorne, Raikkonen, Ocon et Stroll complète le top dix, à 50 minutes du drapeau à damier.

Il reste désormais 40 minutes dans cette séance, le moment que choisissent les pilotes de pointe pour affronter, à nouveau, le chronomètre. Bottas améliore la marque de son coéquipier, grâce à des gommes super-tendres. Massa améliore également mais le Brésilien reste troisième. Puis Vettel le passe pour s’installer, à son tour, au troisième rang. Quelques secondes plus tard, c’est Lewis Hamilton qui remet les pendules à l’heure. 1’09’202, c’est un nouveau record. Pour l’heure, les Mercedes paraissent dominatrices.

Raikkonen puis Verstappen améliorent à leur tour. Les deux hommes se positionnent, respectivement, 3ème et 4ème. Une bonne demi-seconde les séparent des flèches d’argent. Chez Toro Rosso, les pilotes font grise mine. Les mécaniciens s’affèrent autour des deux monoplaces, qui sont toujours en proie à des problèmes techniques. Il va être compliqué, pour l’équipe italienne, de conserver la 6ème place du classement des constructeurs, face à Renault et Haas.

Les pilotes effectuent, pour la plupart, leurs simulations de Grand-Prix. En conséquence, les positions sont figées. Le classement ne devrait donc plus évoluer. Un point sur le top dix avec Hamilton devant Bottas, suivis de Raikkonen, Verstappen, Ricciardo, Vettel, Massa, Vandoorne, Ocon et Alonso. Grosjean est treizième alors que les Renault naviguent aux 15ème et 16ème places. Une amélioration est toutefois à noter, à 2 minutes de la fin, celle de Sainz, qui repasse devant Hülkenberg.

Téléchargez nos applications gratuitement et recevez nos alertes  : applis Android et iOS (Apple)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR