Le Mag Sport Auto

Grand-Prix d’Allemagne : la chaleur va-t-elle changer la donne ?

Comme chaque année lorsqu’il est inscrit au calendrier sous l’ Hockenheimring, le Grand-Prix d’Allemagne va subir les fortes chaleurs. Mais cette édition 2019 pourrait aller encore plus loin avec des températures particulièrement élevées en période caniculaire. De quoi modifier la hiérarchie ?

Formule 1 : un Grand-Prix d’Allemagne étouffant ?

Il reste, pour l’heure, difficile de dire si les fortes chaleur avantageront ou, au contraire, handicaperont les Mercedes. Néanmoins, sur leurs terres, les flèches d’argent sont logiquement favorites, à quelques jours du G.P d’Allemagne de Formule 1. En principe, la dégradation des gommes ne devrait pas y être excessive, bien que le « stadium » soit un peu plus délicat à négocier sur ce point. En particulier si la chaleur attendue venait à se confirmer. Toutefois, d’après Mario Isola, nous devrions rester dans des dégradations de pneumatiques raisonnables.

« Hockenheim n’est pas une piste que les équipes connaissent bien de par son passé. Pendant de nombreuses années, elle a alterné avec le Nurburgring, puis elle a complètement disparu du calendrier, avant de revenir l’an dernier. Néanmoins, rien sur ce circuit n’est particulièrement surprenant, avec les exigences et les forces exercées sur les pneus relativement équilibrées, à l’exception de la section Motodrom, qui est un peu plus saccadée, tandis qu’il convient également de prendre en compte la cambrure des virages 12 et 13; En général, nous avons observé [par le passé] une endurance assez longue sur les pneus. Comme lors de la saison dernière, il est difficile de prévoir le temps qu’il fait à Hockenheim à cette période de l’année et cela pourrait certainement être un élément déterminant de la stratégie »

Attention néanmoins car, à partir de certaines températures, le tarmac peut souffrir, en fondant légèrement. Ce qui peut engendrer des réactions en chaîne, du côté des pilotes et écuries. Néanmoins, selon les derniers bulletins météorologiques, l’épisode de chaleur pourrait s’achever dans la nuit de samedi à dimanche prochains. Avec de possibles précipitations à craindre, dimanche pour la course. Chose qui nous ramène à l’épreuve 2018 de ce Grand-Prix d’Allemagne, avec la sortie de piste de Sebastian Vettel, sous la pluie, alors qu’il était en tête…

Formule 1 : Romain Grosjean, retour vers le passé (bis)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR